Now Reading:
RDC : le retrait des troupes ougandaises perturbera l’asphaltage de la route nationale N°4, alerté le député Muhindo Magezi Celce

RDC : le retrait des troupes ougandaises perturbera l’asphaltage de la route nationale N°4, alerté le député Muhindo Magezi Celce

Au regard du théâtre de combats acharnés contre les populations civiles dans la région Est du pays, le député provincial du Nord-Kivu Muhindo Magezi Celce estime que, l’option extravagante de matérialiser effectivement le retrait prématuré des troupes ougandaises sur le sol congolais dans la perspective de l’opération Shujaa, contribuera de manière négative à l’affaiblissement du combat acharné engagé décidément contre la vitalité de groupes armés locaux et étrangers auteurs des plusieurs actes inhumains depuis maintenant deux décennies.

Mais également, cette manière d’agir motivera sans nul doute, l’échec opérationnel dans les travaux d’asphaltage de la route nationale numéro 4 axe Beni-Kasindi où, la présence ennemi est potentiellement sujet d’une légion d’attaques permanentes qui se résument par, l’incendie criminel régulier des véhicules automobiles transportant les personnes et les marchandises. Une véritable entorse dans le trafic dans villes de ; Beni, Butembo, Bunia, Kisangani et dans d’autres agglomérations urbano-rurales.

À en croire cet élu du territoire de Beni, la nécessité de l’impulsion sécuritaire dans ce coin sensible de la région des pays des grands lacs, impose inévitablement le renouvellement de l’accord bilatérale entre la République Démocratique du Congo et l’Ouganda cependant, avec une reformulation focalisée sur l’élargissement de consignes opératoires fin, de matérialiser effectivement le rêve d’une paix durable socle de développement intégral.

Pour rappel, en pleine effectivité du régime spécial de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu où les opérations synergique s’effectuent entre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo avec les forces onusiennes et ougandaises, il y a 48 heures sur son compte Twitter, le chef de l’armée de terre ougandaise et fils aîné du président Yoweri Kaguta Museveni, le général Muhoozi Kainerugaba.

A signaler que l’opération Shujaa touchera à sa fin probablement dans deux semaines avec l’armée congolaise pour stopper l’aventure militaire des terroristes des Forces démocratiques alliées (ADF), tout en mettant en exergue la nécessité d’une option de réinitialisation de l’accord bilatérale.

Paul Zaïdi

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.