Now Reading:
Nord-Kivu : La société civile « contre » le déploiement de la Force Régionale dans l’Est de la RDC

Nord-Kivu : La société civile « contre » le déploiement de la Force Régionale dans l’Est de la RDC

L’annonce lundi à Nairobi du déploiement d’une force régionale dans l’est de la République démocratique du Congo est accueillie avec une grande méfiance voir une franche hostilité dans par plusieurs couches socio-politiques dans les provinces concernées.

Comme tout autre congolais et en penseur libre, la Coordination Provinciale de la société civile du Nord-Kivu a aussi réagi quant à cette décision issue du 3eme conclave des chefs d’États de La communauté des États d’Afrique de l’Est EAC.

Dans une interview accordée à lesvolcansnews.net ce mercredi 22 juin 2022, Le premier vice-président de cette structure citoyenne voit en cela une force de trop et demande plutôt une réforme et un renforcement de leur armée nationale. Edgard Mateso regrette que la RDC a raté une bonne occasion d’accuser et de dénoncer tout haut l’agression Rwandaise en présence même de son Président Paul Kagame qui a pris part à ce conclave.

« Nous sommes désolés de constater que la République Démocratique du Congo a raté l’occasion d’or pour accuser officiellement le Rwanda devant ses pères afin qu’il soit sanctionné en tant que pays Agresseur et soutenant le terrorisme dans la sous région » a-t-il déclaré

Pour cet acteur de la société civile, la RDC a commis une imprudence en acceptant le déploiement d’une force régionale constituée par les « détracteurs » et voit en ça, une force de trop d’où son appel à l’Assemblée Nationale de refuser d’entériner ces décisions et au gouvernement de s’assumer entant que pays souverain faute de quoi, selon lui, la population devra se prendre en charge.

« Nous sommes conscient que le problème de la RDC n’est pas un problème de force ni d’effectifs mais plutôt un problème d’hommes ayant infiltrés notre armée depuis le Rwanda. Le cessez-le-feu déclaré par ce conclave, consacre malheureusement l’illégalité dans la mesure où les chefs d’États de l’EAC demande aux Rwandais du M23 de réoccuper leurs anciennes comme si ces terroristes étaient propriétaires d’une partie du territoire congolais » s’est il interrogé

Notons qu’outre la froce régionale, les Chefs d’Etat de l’EAC appellent en outre à la déclaration des provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu (Bunagana, la plupart des régions du Petit Nord, Masisi, Lubero, Axe principal Beni-Kasindi) et du Sud-Kivu zones sans armes, où tout individu ou groupe portant des armes en dehors des forces loyalistes et légalement déployées, et mandatées dans le pays sera désarmé.

Victoire Muliwavyo

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.