Now Reading:
Beni : une ougandaise en tourisme sexuel à Kasindi, blesse son client sur ces parties intimes pour faute d’honorer la facture

Beni : une ougandaise en tourisme sexuel à Kasindi, blesse son client sur ces parties intimes pour faute d’honorer la facture

Un hommes qui avait transformé une prostituée d’origine ougandaise en objet sexuel désirable a été complètement blessé à son pénis après un constat sur l’incapacité d’honorer la facture de son partenaire occasionnel.

En effet, les jeux amoureux entre la travailleuse du sexe et le client ont crée un espace ambigu où s’est estompé l’aspect vénal de la relation.

« D’habitude je ne veux pas payer pour faire l’amour, puisque je suis marié. Cependant, j’étais attiré par sa forme physique et sa beauté exceptionnelle et pourtant elle travaille pour gagner sa vie, alors je lui ai donné moins d’argent selon mes possibilités financières, malheureusement elle a été gêné jusqu’à ce qu’elle m’a blessé à mon verge avec ses dents« , a déclaré cet homme qui a insisté de rester dans l’anonymat.

Cette histoire d’une intimité détachée de tout engagement, s’est soldé par une désolation absolue dans un hôtel de luxe à Kasindi, une cité du territoire de Beni frontalière avec l’Ouganda.

Toutefois, cette victime se prive le droit de recevoir les soins médicaux dans une structure sanitaire de la place, en guise de protèger les vertus de sa personnalité dans l’entité, elle préfère se faire traiter à domicile avec les médicaments des indigènes.

Dans la foulée, si certains clients fréquentent chaque jour ce genre d’établissements pour y trouver des satisfactions sexuelles et la pratique d’un hédonisme rural, d’autres disent avoir recours à la prostitution dans les maisons de tolérance <>, pour se contenter « de la sexualité à moindre coût ».

À ce sujet, un assistant social du centre scolaire de Kasindi M. Junior Mumbere a révélé que, dans la prostitution, le mélange de l’amour et de sexe conduit à un paradoxe, où la demande émotionnelle, c’est-à-dire le plaisir mutuel, l’illusion de l’amour et l’oubli de la solitude, est présentée comme n’étant pas « seulement du sexe » car elle est liée, de façon explicite ou implicite, aux fantasmes que le client forme autour de son plaisir sexuel. « Il faut qu’il y ait plaisir mutuel, et du sentiment, dans ce cas alors, la relation sexuelle devient agréable ».

Paul Zaïdi

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.