Now Reading:
Ituri : Une dizaine de leaders des groupes armés CODECO, FRPI et FPIC en partance pour Nairobi afin de participer aux consultations

Ituri : Une dizaine de leaders des groupes armés CODECO, FRPI et FPIC en partance pour Nairobi afin de participer aux consultations

Une dizaine des leaders des groupes armés locaux de l’Ituri dont ceux de la Coopérative pour le Développement du Congo CODECO, Force Patriotique et Internationale du Congo FPIC dite Tchini ya Kilima et Force de Résistance et Patriotique de l’Ituri FRPI ont quitté Bunia l’après-midi du jeudi 24 novembre 2022 pour aller participer aux consultations de Nairobi annoncées dans un laps de temps.

D’après le porte parole du gouverneur militaire, le voyage de ces éléments des milices Ituriennes dont en majorité de la CODECO est consécutif aux actes d’engagement signés par ces groupes armés déterminés à quitter la brousse et contribuer à la paix et au développement de la province.

À en croire Jules Ngongo, participer à ces consultations est un signe fort vers le retour de la paix dans cette entité longtemps endeuillée.

« Ils ont pris l’avion pour Nairobi, évidement pour participer aux consultations des groupes armés. C’est consécutivement aux dialogues inter et intracommunautaires en préparation des groupes armés. Et cela aussi montre la détermination du Chef de l’État qui a fait à ce que ces jeunes gens puissent revenir à la raison et de participer à la paix et au développement de la province », a dit exclusivement à notre rédaction le lieutenant Jules Ngongo Tshikudi, porte parole du gouverneur militaire.

Pour lui, les gens doivent savoir que l’état de siège n’était pas venu pour faire des génocides car la paix se gagne par plusieurs modes après la maîtrise de l’approche communautaire où sont les leaders des communautés qui ont su discuter avec les éléments égarés de leurs tribus.Ils pensaient que nous allons utiliser les bombes pour faire des génocides mais ils doivent savoir que la paix se gagne par plusieurs modes. Il était question pour le gouverneur Luboya, après avoir maîtrisé les violences militaires, et que il est passé dans une approche, c’est l’approche communautaire qui a permis aux groupes armés puissent être en contact direct avec des leaders communautaires  » a-t-il ajouté.

« Ils pensaient que nous allons utiliser les bombes pour faire des génocides mais ils doivent savoir que la paix se gagne par plusieurs modes. Il était question pour le gouverneur Luboya, après avoir maîtrisé les violences militaires, et que il est passé dans une approche, c’est l’approche communautaire qui a permis aux groupes armés puissent être en contact direct avec des leaders communautaires », a-t-il ajouté.

Notons qu’en avril dernier lors de l’ouverture de l’ouverture de ces consultations, seule la milice Force de Résistance et Patriotique de l’Ituri FRPI avait pris part à ces assises qui visent, pour le gouvernement congolais, d’écouter les groupes armés afin de pacifier l’Est du pays.

Nickson Manzekele depuis Bunia

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.