Now Reading:
Insécurité à Béni : Le journaliste Erickson Luhembwe agressé par les manifestants du carnage de Rwangoma

Insécurité à Béni : Le journaliste Erickson Luhembwe agressé par les manifestants du carnage de Rwangoma

 » Je viens d’être menacé par un groupe des jeunes à la morgue de l’hôpital général de Beni, ils déclarent que les journalistes ont diffusé 2 morts alors qu’il y a plus de dix morts, ils m’ont fumé et menacé sérieusement. C’est un autre jeûne qui est intervenue disant que je ne suis pas de la radio RTR. Mon carnet de la cadeco ravi m’a été remis de nouveau. Sur place ici les journalistes ne sont pas les bienvenus« , a-t-il alerté par la voie des réseaux sociaux.

Dans l’exercice de son métier le journaliste Erickson Luhembwe, correspondant de Top Congo-Fm et de la RFI Kiswahili a été suffisamment agressé ce jeudi 1 juillet 2021 par un groupe des manifestants à l’esplanade de la morgue de la ville cosmopolite de Beni peu dans l’avant-midi. Ce dernier voulait donner une forme à la réalité en descendant sur le terrain auprès des sources fiables en guise de fixer correctement l’opinion publique sur l’attaque meurtrière des rebelles ougandais de l’ADF survenue la nuit dernière à Rwangoma où l’on note d’énormes pertes en vies humaines.

Pour l’instant, des poches réactionnelles des habitants s’observent ça et là dans plusieurs agglomérations de Beni et ses environs du coup, les activités socio-économiques et scolaires tournent à une allure inhabituelle.

En effet, l’escalade de l’insécurité dans la région de Beni engendre une forme d’attaque extrême contre le journalisme dans la partie orientale de la RDC mais c’est sans doute aussi, le symptôme d’une déchirure plus large des principes fondamentaux dans un pays démocratique.

PAUL ZAÏDI

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.