Now Reading:
Mushamalirwa Matabaro Jean Baptiste : Un jeune parolier dans la musique de GOMA

Mushamalirwa Matabaro Jean Baptiste : Un jeune parolier dans la musique de GOMA

Il est un Jeune artiste de la musique consciente et intelligente, né dans la ville de Bukavu en pleine matinée du en pleine matinée 24 décembre 1994. Un mélomane fortement attiré par la musique américaine sous inspiration du célèbre rappeur 2pac, de son jeune âge, il se lança dans l’art par lequel, il connaitra en suite un grand bémol au début de sa carrière.
Ne partageant pas la même langue avec son idole, il se décidera de recourir aux langues qu’il maitrise pour le parcours de sa carrière, à défaut d’apprendre l’anglais de secourt.

Ambitieux et optimiste, ce fils de la RDC, tournera la page et se mettra à faire ses études humanitaires, la période durant laquelle, accompagné de ces amis, il formera à la foulée son groupe Flash lighting qui fera plein succès dans le milieu scolaire de la place à travers différentes activités culturelles.
Comme ce n’était que le début de leur parcours, le précité sera peu après surnommé Mushama Rex leader du groupe, qui en coalition avec oxygène et YOUN Sun en 2009, ces jeunes artistes sortiront la toute première chanson studio en version swahili avec une vidéo intitulée itika ngizi ulivio.
Ces artistes seront ensemble jusqu’en 2012 avant que Muhama Rex ne débarque de Goma, y laissant ses coéquipiers bosser pour maintenir le niveau du groupe.

Ce rappeur retournera plus tard à Goma avec dans sa musique comme référence, Kerry James qu’il fera le modèle à suivre dans sa carrière. Dans cette lancée, ce dernier fera des chansons en Français tirées de textes acceptables qui ont convainquirent le public de Goma, à l’instar de sa chanson vanité, larmes, divorce chantée avec l’artiste de GOMA Africano, encyclique avec Ken melody, féodale et xénophobe avec Chris man puis handicap avec afande ready.
Avec des telles morceaux qui font bouger les têtes de plus d’un mélomane averti de la ville, le rappeur préfère distribuer sa musique à l’extérieur du pays où son style reste apprécié, mais en effectuant leurs enregistrements à domicile pour se faire un nom et le garder.

Georges Ben MUHIMA

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.