Now Reading:
Ituri : 17 civils pris en otage par les miliciens CODECO à Bambu, un règlement de compte doigté

Ituri : 17 civils pris en otage par les miliciens CODECO à Bambu, un règlement de compte doigté

Au moins 17 personnes qui quittaient Bunia pour Mungbwalu ce samedi 25 mars 2023, ont été prises en otage par les miliciens CODECO à la hauteur de Bambu dans le secteur de Walendu Djatsi, situé à une cinquantaine de kilomètres au nord de Bunia en territoire de Djugu (Ituri).

D’après plusieurs sources concordantes dans la zone, le kidnapping de ces civils qui étaient à bord de 3 véhicules dont un de marque Man, est une réponse de la CODECO à la tuerie de 3 de leurs par des miliciens de l’autodéfense Zaire le vendredi 24 mars dernier dans le secteur de Banyali Kilo.

Indigné par ce énième cas de kidnapping des civils innocents, l’acteur politique Bruno Akilisende, actif dans la région minière qui révèle qu’un chauffeur serait même exécuté par ces miliciens, invite le gouvernement provincial et son partenaire des Nations-Unies à vite s’impliquer pour obtenir la libération de ces personnes.

 » Ces véhicules ont quitté Bunia le matin, il y avait le véhicule Man, la voiture et un 4 WD. Ils ont quitté le matin en direction de Mungbwalu mais arrivés à Bambu, ils ont été kidnappés par les miliciens de CODECO. Il y a 17 passagers qui étaient dans ces véhicules et se sont dirigés dans une forêt là-bas toujours à Bambu,  » s’exclame Bruno Akilisende.

Avant de poursuivre :  » Et jusqu’à présent, nous ignorons le sort de ces civils. Un chauffeur serait exécuté déjà. Alors nous là, on se demande finalement on va partir jusqu’où avec cette affaire de kidnapping et tuerie des populations. Que le gouvernement provincial ainsi que la Monusco conjuguent les efforts ardents d’ailleurs pour obtenir la libération de ces personnes « .

Sans donner trop de détails, la communauté locale aussi confirme l’information de kidnapping et s’inquiète du fait que cette route, malgré l’insécurité qui y règne, n’est pas sécurisée depuis les opérations menées à Kobu en novembre 2021.

Notons qu’entre fin décembre 2022 et janvier 2023, plus de dix autres civils ont été pris en otage par les mêmes miliciens dans la même zone pour présumée appartenance à la milice d’autodéfense Zaire.

Nickson Manzekele depuis Bunia

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.