Now Reading:
Regain de l’insécurité à Goma et Nyiragongo : l’heure est au retour de « patrouilles » nocturnes par les jeunes (Divin Ombeni)

Regain de l’insécurité à Goma et Nyiragongo : l’heure est au retour de « patrouilles » nocturnes par les jeunes (Divin Ombeni)

Le Président de la société civile du Congo, coordination urbaine de Goma estime qu’il est temps que les jeunes de Goma et du territoire de Nyiragongo de s’auto-prendre en charge en réorganisant de nouveau des « patrouilles nocturnes » qu’ils effectuaient il y a un temps.

Divin Ombeni Katabazi a formulé sa recommandation après avoir constaté un regain de l’insécurité dans ces deux entités, et qui intervient quelques heures après le meurtre de trois personnes la nuit de vendredi à ce samedi. L’incident a eu lieu dans le village Bugamba 2 dans le groupement Mudja, en territoire de Nyiragongo, au nord du quartier Ndosho, in quartier de la ville de Goma.

Selon des sources locales, des bandits armés ont fait irruption, vers 01 heure du matin, au domicile des victimes, dont le responsable est le préfet des études de l’école secondaire Ushirika de Sake, une école conventionnée protestante de la 8e CEPAC. Ils ont tué le préfet Baleke Yengayenga et ses deux enfants. Quatre autres personnes dans le voisinage ont été grièvement blessées et se trouvent actuellement à l’hôpital.

Devant ce tableau sombre, cet activiste de la société civile pense que la police de proximité a montré ses limites dans la sécurisation des habitants et qu’il faut que ces derniers puissent se prendre eux mêmes en charge.

« Si la population ne parvient pas à faire les patrouilles c’est parce que l’État ou les autorités ne parviennent pas à accepter mais si la population devrait se prendre en charge, c’est à dire que les jeunes s’organisent dans chaque avenue, je vous dis, vous allez voir la population va garantir elle même sa sécurité et vous allez voir que la paix va revenir parce que nous avons besoin de la police de proximité qu’on a jamais eu malheureusement. Il y a toujours des morts, il y a toujours des cambriolages, ça veut dire que la population doit se prendre en charge parce que nous sommes en train de comprendre que nos agents de l’ordre sont complices de ce que nous sommes en train de vivre, » estime Divin Ombeni

Il faut dire qu’il ne se passe plus une nuit, sans que l’on enregistre des cas de cambriolage nocturne et l’extorsion des biens en ville de Goma tout comme en territoire de Nyiragongo. Dans la même nuit du vendredi à ce samedi 25 mars 2023, au moins 6 maisons sises sur les avenues Mbati et Bobozo au quartier Kasika en ville de Goma, ont été cambriolées par un groupe des bandits communement appelé « 40 voleurs ». Ces derniers ont emporté plusieurs biens de valeur et une importante somme d’argent, rapporte le Conseil communal de la Jeunesse de Karisimbi qui en appelle à un renforcement des mesures sécuritaires.

Victoire Muliwavyo

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.