Now Reading:
Journée de lutte contre le terrorisme : En Ituri, le mode opératoire de la CODECO est plus que terrorisme, pense la société civile

Journée de lutte contre le terrorisme : En Ituri, le mode opératoire de la CODECO est plus que terrorisme, pense la société civile

Le monde célèbre le 11 septembre de chaque année, la journée mondiale de lutte contre le terrorisme. Dans la zone opérationnelle de l’Ituri menacée par les terroristes ADF en Irumu et Mambasa, aucune activité y afférente n’a été au rendez-vous.

Intéressée par ce sujet vu le contexte sécuritaire de l’Est, la société civile de l’Ituri a estimé que seuls les ADF ne sont pas terroristes en Ituri car le mode opératoire de la CODECO est plus que terrorisme. Pour son vice coordonnateur et coordonnateur intérimaire, c’est regrettable que la population soit exposée à des graves massacres pourtant ne détenant pas des moyens de défense.

‹‹ Et c’est une évidence que nous avons toujours, comme société civile, décrié. La présence des groupes armés nationaux et internationaux à l’occurrence ADF qui cristallise ce groupe terroriste chez nous, nous laisse toujours l’occasion de demander aux autorités compétentes de faire leur travail pour mettre fin à cette pratique. C’est regrettable que nous soyons exposés, nous comme population, qui n’avons pas des moyens de défense. Mais je qualifie de fois aussi la manière dont CODECO opère comme un acte terroriste vu son mode opératoire ›› a dit maître Jean-Marie Ezadri dans une interview exclusive appelant à la responsabilité, de nouveau, du gouvernement.

 



L’armée préconise la suspension temporaire de la communication des affaires sécuritaires car ça constitue l’apologie de l’ennemi. Outre cela, le porte parole du commandement secteur opérationnel Sokola 1 Grand Nord basé à Béni indique que la mise à la disposition des moyens adéquats aux troupes militaires et la collaboration civilo-militaire sont aussi parmi les pistes de solutions pour mettre fin au terrorisme.

‹‹ Le terrorisme que nous vivons ici où qui se vise dans le monde entier fait l’apologie de tout ce qui est violence. Dans tout ce qui se passe ici, la communication reste à la base de la durée ou bien la persistance des ADF. Il faut aussi sensibiliser la population sur la collaboration avec les forces de l’ordre […..] ›› a préconisé, comme piste de solution, le capitaine Anthony Mwalushay Mbombo à la presse de Béni.

Il sied de rappeler que le phénomène terrorisme, pour le cas échéant d’ADF à Beni, Mambasa et Irumu, a commencé en 2014.

Nickson Manzekele

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.