Now Reading:
Masisi : Accusé du meurtre d’un gérant de bistrot à Sake, un militaire FARDC condamné à mort par la justice militaire

Masisi : Accusé du meurtre d’un gérant de bistrot à Sake, un militaire FARDC condamné à mort par la justice militaire

Hategekimana Olivier, soldat de première classe au sein des forces armées congolaises (FARDC ), a été condamné à mort ce samedi 06 mai 2023 au cours d’une audience foraine organisé à Sake, dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu, par le tribunal militaire de garnison de Goma.

La justice militaire reprochait à ce soldat les infractions de meurtre du gérant de Nganda Etoile de Sake en date 03 mai dernier et de violation des consignes. Reconnu coupable, le tribunal militaire de garnison de Goma siégeant en chambre foraine à Sake a prononcé la sentence la plus forte, celle de condamnation à mort.

« Hategekimana Olivier, le tribunal le condamne à la peine de mort pour meurtre, à la peine de mort pour violation des consignes dans une province sous état de siège, faisant application de l’article 7 du code pénal militaire et condamne le prévenu au payement de la somme de 6.000$, équivalent en monnaie ayant cours légal en RDC et cela à titre de dommage et intérêt aux préjudices causés », a prononcé le tribunal dans un jugement lu par le Major magistrat Amsini Mbulayi, président du tribunal militaire de garnison de Goma.

Au cours du même procès, le caporal Liwaka a écopé de 10 ans de prison ferme, pour l’infraction d’abandon de poste. Celui-ci était retrouvé dans le même bistrot avec son ami Hategekimana Olivier.

Satisfait par le jugement, le président de la jeunesse du quartier Ndolero de Sake pense que la peine prononcée va servir de leçon à d’autres militaires indisciplinés qui s’adonnent à faire des bavures à l’endroit de la population.

« Après ce jugement, je me sens très bien, ça vient de montrer à d’autres soldats qu’à chaque fois qu’il seront entrain de se donner à faire des bavures à la population, ils répondrons de leurs actes. Je tiens à remercier le tribunal militaire car des tels soldats méritent des corrections de ce genre », a indiqué Kandundao Mundeke, président de la jeunesse du quartier Ndolero.

Présent lors du déroulé de ce procès, le lieutenant colonel Njike Kaiko Guillaume, porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu, a laissé entendre que cette sentence qualifiée de pédagogique, s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’impunité au sein des forces armées congolaises.

En rappel, Monsieur Adolphe, gérant du Nganda Etoile, situé au quartier Ndolero de Sake, avait été fusillé à bout portant la nuit du mercredi 03 mai par le militaire Hategekimana Olivier lorsqu’on demandait à ce dernier les frais de consommation d’alcool.

Jérémie Kabali

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.