Now Reading:
Kalehe : construction d’un pont à Minova sur la RN2 et la délocalisation du quai d’accostage, un ultimatum de 16 jours accordé aux exécutants

Kalehe : construction d’un pont à Minova sur la RN2 et la délocalisation du quai d’accostage, un ultimatum de 16 jours accordé aux exécutants

La société civile dans sa diversité en groupement de Buzi, territoire de Kalehe au Sud-Kivu a ce vendredi 20 octobre 2023, donné un ultimatum de 16 jours à l’entreprise ICOPTE et à la société du Notable Vanny BISHWEKA pour finir les travaux de construction du pont au centre commercial de Minova et la délocalisation du quai d’accostage construit dans un site impropre.

Dans leur déclaration, des animateurs et acteurs de la société civile de Buzi fustigent la coupure de la route nationale numéro 2 par l’entreprise ICOPTE depuis plusieurs mois et l’effondrement du port à seulement un mois de la construction.

Sadiki Shamavu Juge, président de la société civile forces vives de Buzi souligne que ces deux ouvrages rendent difficile les conditions socio-économiques des habitants de Buzi depuis plusieurs mois.

« Nous avons constaté avec amertume la construction par l’entreprise du Notable Vanny Bishweka, un port sur un site impropre à Minova alors que les ingénieurs étaient censés faire l’étude au préalable du sol où on devait construire le port, à un mois de la construction le port s’est noyé, c’est à dire il y a eu affaissement de tous les matériaux dans le lac Kivu. À cet effet, nous prions au président de la république Félix Tshisekedi d’instruire : 1. La reconstruction sur un site approprié d’un nouveau port répondant aux normes ou aux standards modernes tel que le président de la république lui-même avait promis à la population de Kalehe. 2. Que l’Autorité locale, le secrétaire administratif du groupement de Buzi à la personne de Mr Kanku Sindani qui avait lancé les travaux de construction de la RN2 d’inviter l’entreprise ICOPTE et la Fondation Katendezi dans un délai de 16 jours allant du vendredi 20 octobre au dimanche 5 novembre 2023 à venir s’expliquer sur les coups du projet, la durée et avant tout payer les personnes recrutées qui ont travaillé de Minova à Lwango… », a déclaré cet acteur de la société civile.

En outre, les organisations membres de cette structure citoyenne dénoncent la dégradation exagérée de la route nationale numéro 2 Bukavu-Goma sur le tronçon Minova-Kasheke.

Si rien n’est fait, la société civile de Buzi dans sa diversité promet de mener des actions de grandes envergures pour que les choses reviennent à la normale.

Jackson Luanda Maliyabwana

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.