Now Reading:
Carnage à Goma : pour la société civile, c’est un « procès de deux poids deux mesures » vu que la chaîne de commanditaires est longue

Carnage à Goma : pour la société civile, c’est un « procès de deux poids deux mesures » vu que la chaîne de commanditaires est longue

La société civile de Goma se dit insatisfaite de la condamnation de quatre personnes de la garde républicaine vu que dans cette opération il y avait les agents de l’ANR, et de la 34ème région militaire qui ont été dans la planification des opérations dans leur région militaire le 30 août dernier.

Dans sa déclaration, cette structure citoyenne pointe du doigt le gouverneur militaire Constant Ndima commandant des opérations en province du Nord-Kivu.

« Il y’avait tout le monde à la Mairie voir même le commandant de la province qui est le Gouverneur Constant Ndima rappelé à Kinshasa », a-t-il lancé le président de cette structure citoyenne.

Marrion Ngavho Kambale comme c’est de lui qu’il s’agit, pense qu’il faut plus des suivis pour que toutes ces personnes répondent de leurs actes.

Pour la société civile de Goma, des mesures correctives doivent être prises par les autorités pour que cette chaîne de communication qui avait planifier le carnage du 30 août dernier en ville de Goma puissent être déféré devant la barre.

Il vous souviendra que 4 personnes ont été condamnées dont un officier de l’État.

Love Katsongo

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.