Now Reading:
Bunia : Après près 3 ans de suspension suite à l’insécurité, le marché Uba réouvert par l’administration militaire

Bunia : Après près 3 ans de suspension suite à l’insécurité, le marché Uba réouvert par l’administration militaire

Près de 3 ans de suspension suite à l’insécurité orchestrée par des groupes armés actifs aux alentours de Bunia, le marché Uba dit communément Kpanbga situé à plus ou moins 7 kilomètres du centre ville, au quartier Simbilyabo a été officiellement ouvert ce lundi 22 mai par le maire intérimaire, commissaire supérieur principal Mbuikola Bosco.

Ayant procédé à la réouverture de ce marché au nom du gouverneur de province, le maire de Bunia se dit satisfait pour avoir honoré sa promesse faite à la population de Simbilyabo et environs. Le commissaire supérieur principal Mbuikola Bosco justifie cet acte par la saturation du marché centrale de Bunia où les marchands font leurs commerces à même le sol.

Nommé séance tenante dans la foule, Richard Lodia alors l’administrateur du dit marché sollicite l’accompagnement des autorités de la mairie pour l’éradication des marchés noirs dans cette contrée car cela constitue un manque à gagner pour le compte du trésor.

« Nous sommes contents vraiment de cette activité lançant officiellement la réouvert du marché Uba après au-moins 2 ou 3 ans d’interruption suite à l’insécurité. Mais nous sommes butés au problème des marchés noirs que nous appelons les autorités à les éradiquer » a-t-il fait savoir.

Ayant encore des séquelles en tête, les opérateurs économiques membres de la Fédération des Entreprises du Congo FEC du marché Uba ne jurent que pour l’érection d’une position de la police pour la reprise avec force leurs activités.

« Pour qu’on soit à un grand nombre dans ce marché, il faut qu’on voit à chaque instant une position de la police pour notre sécurité » a laissé entendre Mbidjo Claude qui est leur président.

Nous avons déjà un conteneur de la police et d’ici là, nos éléments seront déployés pour la sécurisation des marchands, a renchérit le maire de la ville.

« Ce conteneur est là pour nous et bientôt, nos éléments y seront déployés pour que notre population fasse leurs activités économiques à toute quiétude » ajoute le commissaire supérieur principal Mbuikola Bosco qui renchérit qu’au premier temps, la remise des étalages est gratuite aux marchands, une manière pour lui de permettre aux commerçants de se faire une économie avant de les taxer dans un avenir proche.

Il faut rappeler qu’au mois d’avril dernier en préparatif de l’arrivée du maire pour sa première fois dans ce marché, le chef local était agressé puis torturé par des hommes armés assimilés aux présumés miliciens Tchini ya Kilima qui ne voulaient pas, selon nos sources, la réouverture de ce marché.

Nickson Manzekele

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.