Now Reading:
Masisi : La société civile d’Osso Banyungu dénonce la persistance de l’insécurité dans ce secteur

Masisi : La société civile d’Osso Banyungu dénonce la persistance de l’insécurité dans ce secteur

La société civile du secteur Osso Banyungu en territoire de Masisi au Nord-Kivu s’inquiète de la montée en nuisance de l’insécurité dans cette partie de Masisi. Son président indique que cette insécurité se caracterise par l’activisme d’hommes armés qui se livrent aux actes de tuerie et de pillage.

Fabrice Kubuya parle notamment du cas le plus récent d’attaque qui a coûté la vie à une personne avant de blesser une autre à Seke, non loin de Mahanga dans le groupement Nyamaboko 1er en début du week end, un forfait attribué à des inconnus armés. Il appelle les autorités compétentes à prendre en mains leurs responsabilités en vue de contenir l’activisme de ces hommes armés.

Au delà de ces attaques contre la population civile, cette structure citoyenne appelle les autorités à regrouper les rendus qui sont à Nyabiondo dans un centre pour leur encadrement.

Son président a lancé cet appel après plusieurs cas de tracasserie enregistrés à Nyabiondo et ses environs et dont sont auteurs les combattants qui ont accepté de déposer les armes.

Fabrice Kubuya révèle que ces combattants ont érigé des barrières de tracasserie un peu partout où ils exigent de l’argent et de la nourriture à tout passant. A Nyabiondo par contre, ces combattants exigent les cartes d’identité aux hommes qui se promenent à partir de 18 heures. Celui qui a oublié sa carte à la maison, ajoute la même source, est contraint de payer jusqu’à 100 000Fc avant d’être relâché.

Fabrice KUBUYA estime que la présence de ces ex combattants dans la zone est une menace sérieuse pour la paix.

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.