Now Reading:
ENAFEP 2024 : de 44 mille candidats en 2023 à 49 mille en 2024, un effet de la paix en Ituri 1

ENAFEP 2024 : de 44 mille candidats en 2023 à 49 mille en 2024, un effet de la paix en Ituri 1

Début ce lundi 03 juin 2024 des épreuves d’examen national de fin d’études primaires ENAFEP sur toute l’étendue de la RDC. En province de l’Ituri, c’est le vice-gouverneur policier Raus Chalwe qui a donné le go et ce, dans une école située au groupement Tsere à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Bunia dans le territoire d’Irumu.

Dans la division éducationnelle Ituri 1 composant Djugu, Bunia, Irumu et Mambasa, plus 49 mille écoliers prennent part à ces épreuves disséminés dans plus de 1300 écoles soit un total de 133 centres de passation des examens.

« L’épreuve de l’enseignement primaire a réussi sur toute l’étendue du territoire que nous gérons. Plus de 1300 écoles sont à la compétition sur un effectif de plus de 49 mille candidats sur l’ensemble de notre province éducationnelle Ituri 1. Plus de 133 centres sont en action maintenant et on n’a pas enregistré un incident ce premier jour » a laissé entendre Jean-Jacques Masumbuko.

La particularité pour cette année est qu’il y a eu l’augmentation de 5 000 écoliers participants comparativement à l’année dernière avec 44 mille. Le responsable de l’EPST Ituri 1 justifie ce galot d’effectif par l’accalmie observée dans certaines zones de Djugu, Irumu et Mambasa jadis turbulentes suite à l’insécurité.

« Il y a un effectif qui a galopé, l’année passée, on n’était pas à 49 mille, on était à 44 mille, donc il y a plus de 5 000 candidats qui se sont inscrits cette année. Vous savez que la paix est entrain de s’assoir presque partout eeeeh. Irumu qui avait de sérieux problème, Djugu, Mambasa, …, la paix commence à s’assoir. C’est ainsi qu’il y a eu un peu d’augmentation par rapport aux effectifs » ajoute Jean-Jacques Masumbuko dans une interview accordée peu après le lancement de ces épreuves.

Le vice-gouverneur policier Raus Chalwe qui a donné le go, dit être satisfait parce qu’à cause des efforts consentis sur le plan sécuritaire, la province a eu à passer une premiere journée de l’ENAFEP à toute quiétude.

« Vous avez vu que c’est calme. Partout, ils sont entrain de faire les examens. C’est pour montrer qu’il y a un calme partout » a rassuré le commissaire divisionnaire principal Raus Chalwe, vice-gouverneur policier de l’Ituri sous état de siège.

Il faut signaler que pour ce premier jour, les écoliers ont eu à compétir pour le français et culture générale pendant que pour le deuxième jour soit le mardi 04 juin 2024, sera le tour des mathématiques.

Nickson MANZEKELE

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.