Now Reading:
Médias : plus de 80 journalistes deplacés suite à la guerre du M23 au Nord-kivu ( rapport PPI) 

Médias : plus de 80 journalistes deplacés suite à la guerre du M23 au Nord-kivu ( rapport PPI) 


Au cours d’une conférence de presse tenue ce 31 mai 2024 dans la ville de Bukavu, Partenariat Pour la Protection Intégrée (PPI) a lancé la sonnette d’alarme sur la situation de plus de 80 Professionnels des medias qui sont déplacés suite aux combats qui frappent actuellement plusieurs territoires de la province du Nord-Kivu. 

Dans son rapport,  cette organisation qui milite pour les droits des journalistes et défenseurs des droits humains, renseigne que ces journalistes viennent principalement des territoires de Rutshuru,  Nyirangongo,  Masisi et Walikale.

Jonathan Magoma, directeur des programmes au sein de PPI-RDC,  indique que ces chasseurs de l’information vivent dans des conditions de vie précaire dans les familles d’accueil dans la ville volcanique de Goma malgré que certains d’entre eux ont pu intégrer certaines rédactions. Ces derniers travaillent comme des bénévoles ceci sans espérer à une quelconque rémunération. 


C’est pourquoi l’organisation partenariat pour la protection intégré demande à tous les partenaires impliqués dans le secteur des médias de trouver dans l’urgence des solutions pour encadrer ces journalistes ceci avec des actions concrètes pour leur permettre d’exercer comme il se doit leurs professions ceci couplé à une formation sur le protection numérique physique et émotionnelle. 

 » il faudrait encadrer les journalistes déplacés en province du Nord-Kivu où sévissent les groupes armés et les terroristes du M23 . Cet encadrement comprend des actions concrètes pour leur permettre d’exercer quoiqu’étant loin des leurs milieux naturels.
Ensuite former les journalistes par rapport à leur sécurité émotionnelle,  physique et numérique afin de faire face à cet environnement hostile de travail mais aussi faire la vulgarisation de l’ordonnance loi sur l’exercice de la presse et celle portant sur le numérique,  » a dit Jonathan Magoma, directeur des programmes à PPI RDC.

Signalons qu’au cours de cet échange avec la presse,  PPI RDC a alerté aussi l’opinion nationale et internationale sur le cas de six Journalistes du territoire de Moba dans la province du Tanganyika qui vivent sous menaces des autorités politique et de sécurité dont L’ANR (agence nationale de renseignements)  et le parquet de Moba pour avoir animé une émission en février 2024 , dans la quelle était décriée l’insécurité grandissante à Moba. 
Il s’agit de Kapata Kapaipi Dalyos  Boniface Mutanda et Kisimba Yobu Brett de Moba FM (RTM)  , Kasase Kikungulu Floribert de la radio communautaire de Moba (RCMO)  , kashulwe Kalombe et Esther Katubilwa tous deux indépendants. 

Benjamin Marhegeko

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.