Now Reading:
Ituri : Vers la bonne gestion des dossiers des crimes internationaux, des enquêteurs judiciaires étaient à l’école du savoir

Ituri : Vers la bonne gestion des dossiers des crimes internationaux, des enquêteurs judiciaires étaient à l’école du savoir

Une trentaine de magistrats, inspecteurs de police judiciaire militaire et officiers de police judiciaire militaire étaient à l’école du savoir sur la gestion des dossiers ayant trait aux crimes internationaux, du 14 à ce 16 mai 2024, en ville de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri.

Il était question pour la section d’appui à la justice de la Monusco/Ituri d’inculquer à ces hommes de droit les connaissances et pratiques pouvant leur permettre de bien enquêter sur les crimes internationaux en conformité avec la loi de la RDC.

Loin de là, Jean Josh Niamey chef de cette section, indique que l’attente primordiale est l’amélioration de la qualité des enquêtes menées par les différentes instances judiciaires congolaises siégeant en Ituri.

«  C’était une session de renforcement des capacités des enquêteurs dans la gestion des dossiers des crimes internationaux. Il s’agissait lors de cette formation de leur inculquer un certain nombre de connaissances, d’outils et pratiques pour que les enquêtes dans le cadre de dossier du crime international soient bien menées dans le standard avec la loi congolaise. Nous avons eu 32 participants » a laissé entendre Jean Josh Niamey, dans une interview juste après la clôture de cette formation.

© Constat Same

Avant d’ajouter : « La formation a duré 3 jours et copresidé par la Procureure Générale près la cour d’appel et le chef du bureau de la Monusco. Nos attentes sont que les enquêtes soient mieux menées. On espère que les connaissances qu’ils ont apprises dans cette session de formation, ils pourront profiter pour améliorer la qualité des enquêtes ».

Parlant au nom des participants, l’auditeur militaire supérieur de l’Ituri note qu’avec la situation actuelle de cette province où des crimes sont commis par les groupes armés, cette capacitation valait son pesant d’or pour pallier aux anciennes insuffisances de qualification de ces crimes.

« Nous avons sollicité que ça soit organisé une session de renforcement de capacité à matière des crimes internationaux. Le but visé par cette demande est que nous sommes sur un terrain asses glissant de l’Ituri. Plusieurs fois, sommes confrontés à gérer les cas des crimes internationaux contre la paix et la sécurité de l’humanité….ndlr, ça va nous permettre de comment qualifier correctement ce crime et c’est ça le but de cette session… Nous serons en face des PV de qualité » pense le colonel Joseph Makelele.

© Constat Same

Notons que cette cérémonie a été clôturée par le chef du bureau de la Mission d’Observation des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo Monusco/Ituri Karna Soro.

Nickson MANZEKELE

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.