Now Reading:
Ituri : 53 présumés criminels dont 7 militaires ayant fui l’ennemi M23, présentés au gouverneur Luboya

Ituri : 53 présumés criminels dont 7 militaires ayant fui l’ennemi M23, présentés au gouverneur Luboya

Une cinquantaine de présumés criminels ont été présentés ce mardi 14 mai 2024 au gouverneur de province par les services de défense et de sécurité.



Parmi eux, l’on retrouve 15 présumés bandits dits Ulor, 7 militaires ayant fui l’ennemi M23 dans le Nord-Kivu et un gérant d’un hôtel de la ville de Bunia retrouvé avec une arme et munitions par la police lors d’une patrouille.

Récit du fait

Ils sont au total 53 présumés criminels parmi plusieurs qui sèment terreur et désolation au sein de la population de la province de l’Ituri en général et de la ville de Bunia en général et qui ont été présentés au gouverneur de province.

Du côté de l’armée, c’est un groupe de 20 personnes scindées en 3 catégories dont la première est composée de 9 civils, tous de nationalité congolaise, cités dans le réseau de ravitaillement et recrutement des ADF sur l’axe Komanda-Luna jadis un triangle de la mort.

D’après le chargé de renseignement du secteur opérationnel Ituri, la deuxième catégorie est pour sa part, composée de deux militaires impliqués dans le vol et vente d’armes dans le territoire d’Irumu pendant la troisième est celle de 7 militaires engagés dans le Nord-Kivu qui ont fui devant l’ennemi M23 pour se retrouvés en province de l’Ituri précisément en territoire de Mambasa où ils ont été cueillis par les éléments de la 31 ème Brigade de défense principale commandée par le général Mugisa Muleka Joseph.

© Presse militaire

Pour ce qui est de la police, il s’agit de 33 personnes dont 7 femmes interpellées dans diverses opérations de bouclage effectuées dans la ville de Bunia et une partie du groupement Banjabulu en chefferie de Baboa Bokoe.

Ces opérations d’après le colonel Abeli Mwangu, ont eu 20 cibles localisées à Hoho, Shari, Bigo, Kolomani, Kasegwa, Lembabo Kolomonai Bakeyi dans les communes Mbunya et Shari.

De 33 personnes, l’on déduit 4 groupes dont le premier est composé du gérant de l’hôtel Jolie coin retrouvé avec une arme et munitions ainsi que 4 autres personnes retrouvées nuitamment dans cet hôtel sans pièces prouvant d’identité.

Le deuxième groupe est celui de 6 militaires couplés aux policiers impliqués dans la vente de chanvre à fumée découvert dans leurs domiciles lors de ces bouclages.

15 autres civils constituent le troisième groupe des présumés criminels présentés par la police. Ces 15 personnes sont des présumés bandits dits Ulor maîtrisés avec une quantité importante de chanvre, des boissons prohibées et une arme blanche. Ceux-ci, selon le commandant ville de la police, s’étaient dispersés dans la ville de Bunia après être traqués dans le quartier Kindia en commune de Nyakasanza, qui constituait leur fief ou mieux bastion.

Le dernier groupe soit le quatrième présenté par ce service de sécurité est celui de 7 femmes appréhendées pour commercialisation de chanvre et détention d’une quantité importante de moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée pourtant distribuées gratuitement à la population pour lutter contre le paludisme.

Après leur présentation, que dit Luboya ?

Promettant un anéantissement proche aux Ulor, le gouverneur de province s’exclame contre les militaires impliqués dans la vente de chanvre, vol d’armes et contre ceux qui avaient fui devant l’ennemi M23 au Nord-Kivu en mettant en exergue la discipline au sein de l’armée.

« Nos militaires là, vous qui êtes sous le drapeau, et vous qui vous en donnez à vendre du chanvre,…., non seulement vous vendez, vous consommez aussi ce chanvre là. C’est vraiment une honte pour nous,…, vous diminuez vos capacités psychologiques et même d’appréciation. Nous n’avons pas honte de vous montrer comme ça devant les gens. Les Ulor là, sachez que nous allons vous anéantir, ne croyez que vous êtes malins. [Ndlr..] Vous vous êtes engagés dans l’armée pourquoi ? Les gens qui fuient devant l’ennemi … » s’exclame le lieutenant général Luboya N’kashama Johnny.

En attendant l’issue des enquêtes pour d’autres fins, signalons que ces présumés criminels demeurent à la disposition de la justice.

Nickson MANZEKELE

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.