Now Reading:
Goma : des soldats parmi les 17 criminels présentés à la presse par le maire intérimaire

Goma : des soldats parmi les 17 criminels présentés à la presse par le maire intérimaire

Le maire policier de la ville de Goma a procédé à la présentation ce samedi 27 avril, à la presse de 17 criminels dont une femme, un policier, 7 soldats et 2 Wazalendo et 7 civils, appréhendés lors de l’opération  » Safisha mji wa Goma »(Goma, ville nettoyée).

Un officier de l’armée et sa femme sont parmi ceux qui ont été appréhendé dans l’opération.

« Pendant les opérations Safisha mji wa Goma », littéralement, nettoyer la ville de Goma, sous la coordination du comité urbain de sécurité et sous la supervision du maire intérimaire, avons réussi à arrêter en date du 25 avril 2024,sept inciviques à savoir : – le capitaine Kingombe Douglas et son épouse, capturés avec deux armes de guerre, – Mutelezi Akondanewa, soldat de 2e ayant reçu une balle et qui poursuit des soins à l’hôpital militaire, – Ngoy Yowe Alpha, 2e classe, aussi du 11 brigade,- Mundongo Patrick, de 21e brigade,- Bahimbidi Shadrack, civil et Ushindi Byamungu, civil », a énuméré l’officier militaire qui les avaient auditionné.

Il a poursuivi la liste avec un autre groupe de capturés sur avenue CCLK, au quartier Lac Vert de la commune de Goma, la nuit du 21 avril 2024. Il opérait au moyen d’un véhicule volé, et c’est à l’issue d’un échec cuisant de leur forfait, qu’ils ont été appréhendés.

« Il s’agit de Atongama Ikilindihe, de la PNC, 2e classe, capturé avec une arme de guerre munie d’un chargeur garni, Nadiyane Roger de 11 ème brigade mais sans arme, Vincent Kanane Pascal, élément de l’APCLS, et Samy Simwerayi Bahati, aussi élément APCLS », a-t-il révélé.

« Et en date du 22 avril 2024, à 2 heures à Kiziba II, en territoire de Nyiragongo, les éléments des FARDC ont mis la main sur un soldat de 2e classe, en tenue civile, Olomi Muzabana, muni d’une arme de guerre sans chargeur, après un échange des tirs, qui a permis à ses compagnons de malfaiteurs de prendre le large », a-t-il renchérit.

Et enfin, il a présenté un groupe de civils récidivistes repris de justice pour des faits commis en l’occurrence vol, extorsion, dont, Mathieu Nteranya, Éric Tombolo, Fiston Matabaro et Samuel Munyengo.

A cette occasion, le maire ad intérim, le commissaire supérieur Faustin Kapend Kamand, a déclaré que ces bandits armés ont été neutralisés par différentes forces dans le cadre de l’opération « Safisha mji wa Goma » ou « Goma, ville nettoyée », décrétée par le comité provincial de sécurité, et en voici les résultats.

 » L’insécurité est aussi un fait social (…), Nous devons tous contribué verticalement, il y a des services attitrés dits spécialisés, les cours et tribunaux et autorités à diffents échelons. C’est notre affaire tous », a-t-il déclaré.

Et horizontalement, tout le monde doit apporter sa pierre à l’édifice de la sécurité. Partout, les gens doivent avoir un œil regardant, car l’ennemi change de gouvernail pour insecuriser la population.

Au sujet de motos qui circulent au-delà des heures prévues, Faustin Kapend Kamand, s’est dit réservé sous peine de dévoiler les stratégies mises en place pour nettoyer la ville. Mais ces motards seront bientôt arrêtés et subir la rigueur de la loi.

Par ailleurs, les bandits pullulent dans la ville touristique et sont souvent capturés, mais hélas, mis en liberté, ce qui fait perdurer le cycle de banditisme à Goma, a dit, un habitant du quartier Mapendo, que nous taisons volontier son nom pour raison sécuritaire, qui a assisté à cette présentation.

La rédaction

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.