Now Reading:
55 millions d’abonnés couverts par la connectivité mobile numérique en RDC ( Autorité de régulation de télécommunications)

55 millions d’abonnés couverts par la connectivité mobile numérique en RDC ( Autorité de régulation de télécommunications)

55 millions d’abonnés en République démocratique du Congo(RDC), sont couverts, à ce jour, par la connectivité mobile, représentant 55 % de la population en terme de connectivité par internet, a déclaré jeudi le directeur des relations internationales au sein de l’autorité de régulation de télécommunications.

<< Au niveau de la pénétration en terme d’abonnés en RDC, sur une population de 819 millions d’habitants nous avons déjà, à ce jour, atteint 55 millions d’abonnés qui sont couverts par la connectivité mobile, qui représente 55 % de la population en terme de connectivité par internet nous, avons atteint à ce jour plus au moins 30 % de connectivité d’intérêt mobile au niveau de la RDC>>, a déclaré M.Bruno Otshudi, directeur des relations internationales au sein de l’autorité de régulation de télécommunications lors de son intervention à la semaine française.  Selon lui, le sujet sur la dynamique digital sur marché concerne le développement des autres solutions dans le numérique, comme le mobile money, il est à ce jour, à 23 % de la population qui sont dans ce service pour toute la République, et le marché étant régulier et dont les conditions sont favorables au niveau de régulateur. 

Le Gouvernement a mis en place une consultation avec les opérateurs, 4 opérateurs principaux qui sont sur l’ensemble du pays, 37 fournisseurs d’internet et plus au moins 11 opérateurs techniques et 6 opérateurs renatelsat pour permettre à l’internet de rester local et réduire le coût de l’accès au data. << Aujourd’hui, nous trônons autour de 59 % de la population qui dispose des smartphones  pour permettre le déploiement de tous ces marchés et services, l’autorité de régulation a mis en place de réformes politiques sur la rationalisation des fréquences. Nous avons mis certaines stratégies pour rationaliser le coût pour réduire le service et permettre à la population d’accéder à tous les services>>, a-t-il fait savoir. Pour M. Otshudi, l’objectif de l’autorité de régulation, est de pouvoir booster encore la couverture sur le plan géographique qui pose encore problème. De son côté M. Bruno directeur de Canal Box, a déploré l’absence des infrastructures routières en République démocratique du Congo qui ne facilitent pas l’accès aux données d’une entreprise ou société d’atteindre les milieux rural .

<< Le premier défie est déjà là au niveau d’infrastructures, comment faire pour déployer les données aux niveaux des autres pays. Aujourd’hui il faut se le dire tout le monde n’a pas la possibilité de s’offrir un smartphone qui coûte excessivement cher, mais dans les zones reculer on a des téléphones plus bas de gamme, une personne peut facilement s’acheter un téléphone et pouvoir communiquer>>.  Il a incité le Gouvernement à réfléchir sur l’écosystème et qu’il anime, car, il y a la partie infrastructures locale et minerais et l’énergie qui sont aujourd’hui des points clés du développement de la RDC, et en mutualisant les efforts sur la partie infrastructures, ce qui  permettra au pays à se développer encore d’avantage. Placé sous le thème : Forum numérique :  » les défis du numérique en RDC » la Semaine Française de Kinshasa est organisée par la Chambre de Commerce et d’Industrie Franco-Congolaise (CCIFC), avec le soutien de l’Ambassade de France à Kinshasa, de l’Agence Française de Développement (AFD) et du Comité en RDC des Conseillers du Commerce Extérieur de la France.

ACP

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.