Now Reading:
Ituri : la société civile d’Irumu va-t-en-guerre contre l’importation de la main d’oeuvre par les humanitaires

Ituri : la société civile d’Irumu va-t-en-guerre contre l’importation de la main d’oeuvre par les humanitaires

Les membres de la coordination de la société civile territoriale d’Irumu, au sud de Bunia, avaient promis s’investir dans le respect de document F92 par les organisations humanitaires oeuvrant dans cette partie de la province.

Ils avaient fait cette promesse le 15 mars dernier, lors de leur élection à Kasenyi, chef-lieu du secteur de Bahema Sud.

Déjà, cette structure citoyenne hausse le ton pour dénoncer l’importation des mains d’œuvre par ces organismes au détriment des personnes vivant dans ce territoire ou ayant choisi ce territoire comme leur seconde résidence.

Dans une interview accordée ce jeudi 11 avril 2024 à nos confrères de la cellule de communication de l’administrateur du territoire, Pascal Kisezo son numéro 1 veut voir la cessation immédiate de cette pratique par des humanitaires.

« Vous trouverez dans plusieurs entités, il y a des organisations qui viennent, elles affichent des offres pour dire qu’on va recruter la main d’oeuvre locale mais arriver à la mise en œuvre, on voit les gens venir à partir de Bunia et ailleurs pour aller travailler or ces gens n’ont pas même la confiance de la population locale. C’est pour celà, nous allons demander à ces organisations de cesser avec cette pratique » dénonce Pascal Kisezo.

Loin delà, la société civile se fixe l’objectif de faire suivi et évaluation de tous les termes de référence de ces organismes humanitaires dans le cadre d’exécution de leurs projets car à l’en croire, des dérapages seraient constatés dans certains cas faute de quoi certaines ONG seront contraintes de plier bagage du territoire d’Irumu.

Nickson Manzekele

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.