Now Reading:
Guerre à l’Est de la RDC : la face cachée de l’ONU et des médias occidentaux

Guerre à l’Est de la RDC : la face cachée de l’ONU et des médias occidentaux

Dans la partie orientale de la RD Congo, plusieurs rapports des structures citoyennes démontrent l’incapacité des soldats onusiens à apporter une solution efficiente, dans le processus de l’établissement de la paix. C’est donc, un aveu d’impuissance face à la situation volatile sur le plan sécuritaire. Puisque jusqu’à présent, les potentialités répressives de l’ONU ne sont pas encore venues à bout de cet ennemi.



Tenant compte de l’ampleur diplomatique contenue dans une correspondance signée par la Présidente Vanessa Frazier Malte du Conseil de sécurité de l’organisation des Nations-Unies « ONU », la République Démocratique du Congo et son voisin le Rwanda, est exhorté à s’inscrire sur la voie du dialogue bilatéral et à adopter de mécanismes substantiels de la pacification régionale.

Dans la foulée nul n’ignore que, plusieurs minerais pillés sur le sol congolais par le Rwanda, sont injectés sans atermoiement dans le circuit du marché mondial sous la bénédiction des grandes puissances occidentales.

« Les membres du Conseil de sécurité ont appelé toutes les parties à maintenir le dialogue diplomatique et à prendre des mesures concrètes vers une désescalade. Ils ont exprimé leur soutien à tous les efforts visant à parvenir à une cessation des hostilités et ont salué en particulier les efforts du président de l’Angola et président de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), João Lourenço, pour servir de médiateur entre la République démocratique du Congo et le Rwanda à travers le processus de Luanda », c’est l’essentiel à retenir de ce communiqué de l’ONU.

Par ailleurs, la déstabilisation de la paix est observée à ciel ouvert, les médias occidentaux négligent systématiquement le rôle durable joué par les États-Unis, l’union européenne et leurs alliés occidentaux dans la protection et le financement des soutiens aux groupes des rebelles et des organisations paramilitaires terroristes qui naissent dans la région.

En effet, ce conflit armé a fait des centaines de victimes et des milliers de personnes déplacées. En matière de géopolitique, l’amnésie journalistique sur l’insurrection sanglante qui se vit dans les provinces sous état de siège (Nord-Kivu et Ituri), est largement observée dans les journaux des médias occidentaux.

Elle permet aux journaux en question de se ranger de manière indirecte à tous les coups du côté des ennemis de la paix, et donc de transmettre les faits de façon aléatoire avec trop de légèreté.

Riche en coltan, l’Est de la RDC possède également des réserves d’or et d’étain. Ces ressources ont longtemps été une source de conflit entre les différents groupes armés qui s’en disputent le contrôle, malgré la pression internationale et les accords de paix visant à résoudre le conflit dans la région.

PAUL ZAÏDI

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.