Now Reading:
Rutshuru : l’eau, un denrée rare à Kanyabayonga

Rutshuru : l’eau, un denrée rare à Kanyabayonga

Les habitants des quelques localités encore sous contrôle du gouvernement congolais dans le groupement Kanyabayonga dans la chefferie de Bwito ont difficile à accéder ces derniers temps à L’Eau potable.

Le conseil local de la Jeunesse qui alerte parle d’une carence de cette denrée qui se fait observer depuis quelques semaines dans cette partie du territoire de Rutshuru.

Egide Baghuma, le  responsable de cette structure parle qu’actuellement les femmes et jeunes sont obligées de se réveiller tôt le matin cherchant de l’eau.  Il redoute des dangers que courent les habitants de Kanyabayonga y compris les milliers des déplacés que ce groupement a accueilli.

 » C’est depuis plus de deux semaines que les femmes se réveillent tôt le matin pour aller chercher de l’eau malheureusement, certaines d’entre elles rentrent tard la journée sans même trouver un bidon d’eau. Elles sont exposées aux risques. Vous savez également que nous avons accueilli ici plusieurs familles des déplacés venant des villages de la chefferie de Bwito et qui sont ici. Alors avec cette carence d’eau ne voyez-vous pas que les habitants sont exposés aux maladies des mains sales ? » Indique ce cadre de la jeunesse.

Il appelle à l’implication urgente du gouvernement congolais qui contrôle cette partie et ses partenaires.

« Les organisations qui travaillent dans le Wash, devraient voir quoi faire pour aider cette population du groupement Kanyabayonga. Elle vraiment besoin de l’eau en cette période. Le manque d’eau est également une autre forme d’insécurité chez l’homme »

Il sied de rappeler que le groupement Kanyabayonga est à mainte reprise frapper par un problème de pénurie d’eau potable. Les acteurs de la société civile qui à chaque fois alertent déplorent le silence souvent afficher par le gouvernement congolais face à cette problématique.

Dieu-Merci Mumbere

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.