Now Reading:
Contentieux électoraux : après la proclamation d’Alyegera, FRPI/C menace de quitter APA/MLC si Iribi n’est pas rétabli dans ses droits

Contentieux électoraux : après la proclamation d’Alyegera, FRPI/C menace de quitter APA/MLC si Iribi n’est pas rétabli dans ses droits

Malgré l’invalidation de Kakule Muke Fidèle par la Cour Constitutionnelle pour la validation de Moïse Alyegera, en tout cas en territoire d’Irumu dans la province de l’Ituri au nord-est de la RDC, c’est une autre tournure qui se vit au sein des formations politiques.

Le cas échéant est du parti politique Force de Résistance pour l’Integrité du Congo FRPI/C en sigle qui, à travers sa ligue des jeunes, entre dans la danse.

D’après cette structure juvénile politique, le siège attribué à Moïse Alyegera appartient à Pierre-Celestin Mbodina Iribi vu le nombre de voix que le deuxième a obtenu par rapport au premier, malgré tous alliés politiques.

Elle en veut pour preuve une liste sur laquelle Moïse Alyegera a obtenu 518 voix pendant que leur leader Mbodina Iribi de APA/MLC en a plus de 6 milles mais déclaré non proclamé malgré une liste favorite.

« À la suite de l’invalidation de KAKULE MUKE VAGHUMAWA, la cour constitutionnelle a proclamé pour son remplacement MOISE ALYEGERA qui a obtenu 518 voix sur une liste ayant obtenu moins de 3000 voix dont la tête  de liste est Bahati Kyenga avec 2 200 voix. Pourtant, la liste de l’APA/MLC a recueilli plus de 10 mille voix dont la tête de liste est MBODINA IRIBI PIERRE-CELESTIN, président de FRPI/C, lequel a recueilli plus 6200voix, mais n’a pas été proclamé,  pourtant la liste favorite. La ligue des jeunes du parti FRPI/C reunie le 14 mars  2024 au siège fédéral du parti pour faire une critique du processus électoral a dénoncé ce hold-up électoral orchestré par le MLC, pourtant un allié. Il l’accuse d’avoir volé son siège à Irumu et demande réparation » lit-on dans cette déclaration de la ligue des jeunes du parti politique FRPI/C portant la signature du président et plusieurs autres membres.

Si rien n’est réparé par la cour constitutionnelle, les jeunes du FRPI/C veulent voir une dissolution entre les structures de leur parti et leur regroupement politique.

« Dans une déclaration politique déposée à notre office, cette ligue des jeunes de FRPI/C demande aux structures du parti de quitter le regroupement APA/MLC incapable de protéger ses sociétaires. Elle appelle à la tenue d’ une convention du parti » poursuit cette déclaration de la ligue des jeunes avant de plaider : « à la cour constitutionnelle, elle demande d’invalider MOISE ALYEGERA et de proclamer l’ayant droit, MBODINA IRIBI Pierre-Celestin, on ne peut pas corriger une erreur par une pire erreur ».

Il faut signaler que la province de l’Ituri, lors des contentieux électoraux, a vu trois de ses élus proclamés par la CENI être remplacés par la Cour Constitutionnelle notamment Jean-Marie Njaza par Angèle Tabo Makusi, Kakule Muke Fidèle par Moïse Alyegera et Saidi Shishombo par un autre membre de son parti UDPS.

La rédaction

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.