Now Reading:
Goma : Les déplacés cherchent refuge dans une ville sous tension

Goma : Les déplacés cherchent refuge dans une ville sous tension


La région de Goma, dans la province du Nord-Kivu, fait face à une crise humanitaire alarmante, avec un afflux continu de personnes déplacées cherchant refuge dans la ville. Selon un rapport récent de l’OCHA RDC, plus de 230 000 personnes se sont déplacées vers Goma depuis le début de février 2024. Ces déplacements massifs sont le résultat des affrontements entre l’armée congolaise et des groupes armés non étatiques, en particulier dans le Territoire de Masisi.



Les déplacements de population ont entraîné une demande croissante d’assistance humanitaire, avec plus de 652 000 personnes ayant reçu une aide alimentaire en février 2024. Les autorités ont réagi en attribuant environ 190 hectares de terrain supplémentaire autour de Goma pour accueillir les déplacés dans des conditions plus sûres.

Cependant, les violences continuent de sévir dans la région, notamment à Minova dans le territoire de Kalehe au Sud-Kivu, exacerbant la crise humanitaire. Les affrontements ont également perturbé l’accès aux services de santé, avec quatre structures médicales pillées, privant des centaines de milliers de personnes d’accès aux soins de santé.

En outre, les conditions d’hygiène précaires dans les sites de déplacés favorisent la propagation des maladies infectieuses, notamment le choléra. La ville de Goma est confrontée à une épidémie de choléra depuis janvier 2024, avec plus de 630 000 personnes déplacées, ce qui accroît le risque de propagation rapide des maladies.

Sur le plan sécuritaire, la ville de Goma et le territoire de Nyiragongo restent confrontés à une forte présence militaire et à des acteurs armés non étatiques, mettant en danger la sécurité des civils, y compris des personnes déplacées.

Magloire MUTULWA

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.