Now Reading:
Sud-Kivu : la retenue à la source des taxes provinciales et la démarcation des nouveaux élus, une demande de la société civile

Sud-Kivu : la retenue à la source des taxes provinciales et la démarcation des nouveaux élus, une demande de la société civile

Les députés provinciaux nouvellement élus au Sud-Kivu sont invités à éviter les erreurs du passé et exiger l’application de la retenue à la Source de 40% des taxes pour le développement de la province. Cet appel est du Cadre de Concertation de la Société Civile du Sud-Kivu à travers sa campagne citoyenne sur la responsabilisation des élus provinciaux et la retenue à la Source de 40% des taxes pour le développement de la province.

C’était au cours d’un point de presse animé par le Coordinateur provincial de cette structure de la Société Civile au Sud-Kivu, Mick Mutiki qui a invité les députés provinciaux nouvellement élus à être exigeants envers l’exécutif.

Pour lui, si les députés se mettent ensemble pour exiger l’application de la prévision légale de retenue à la source de 40%, la province aura facilement des moyens pour la mise en œuvre de sa politique de développement contrairement à ce qui se vit avec la politique de la rétrocession.
Il a donc invité les député à jouer un grand rôle dans cette lutte qui selon lui permettra aux députés eux-mêmes à être les premiers bénéficiaires de cette situation car elle facilitera le payement de leurs émoluments sans beaucoup d’exercices.

« Nos députés ont des grandes responsabilités dans cette campagne. Ils doivent éviter de tomber dans les erreurs du passé en commençant à vite accepter des corruptions. S’ils se laissent corrompre, ils vont empêcher que cette lutte puisse aboutir. Si la province mobilise le 40%, ils (députés) vont régulièrement percevoir leurs émoluments, les frais de fonctionnement de leur institution viendront sans beaucoup d’exercices. Et là, ils ne seront pas obligés de demander chaque fois de l’argent au Gouvernement provincial ou encore initier des motions pour qu’ils aient de l’argent. Avec cette retenue de 40%, on n’aura pas des députés qui vont à tout prix créer des problèmes en province pour avoir de l’argent parce que leurs émoluments seront versés le plus régulièrement possible. C’est ce que nous voulons d’eux. On ne veut pas cette fois qu’à la fin de ce mandat le taux de renouvellement des élus de l’assemblée Provinciale de moins de 10%. » a exhorté Mick Mutiki.

A travers donc cette campagne qui vise à faire une pression au gouvernement central d’accaorder au Sud-Kivu la retenue à la Source de 40%, le Cadre de Concertation de la Société Civile espère que des projets peuvent être exécutés sans beaucoup d’exercices.
Mick Mutiki a démontré qu’avec cette nouvelle donne la province peut facilement mobiliser à peu prêt p6.000.000.$. Ainsi le Gouverneur peut facilement avoir les moyens de sa Politique.

« Ce combat de la retenue de 40% c’est un combat de chaque enfant du Sud-Kivu. C’est un combat de tel ou tel autre selon son appartenance politique ou de la Société Civile. Et nous comme Société Civile, nous invitons toute la population à se joindre à cette lutte. Mais il y a une autre réalité qui ne devrait pas être ignorée. Cad lorsque nous aurons réussi à mobiliser les recettes,  nous devons nous rassurer de son bon encadrement et éviter sa dilapidation. Parce que si on continue à mobiliser des recettes et que ces dernières soient détournées, là nous aurons puisé de l’eau dans un seau troué. Et ça n’apportera aucun changement » a soutenu Mick Mutiki.

Jack Maliyabwana

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.