Now Reading:
Ituri : le Cacao est-il commercialisé par certains militaires à Irumu ? l’armée promet enquêter dessus (Reportage)

Ituri : le Cacao est-il commercialisé par certains militaires à Irumu ? l’armée promet enquêter dessus (Reportage)

Certains éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo FARDC en chefferie de Walese Vonkutu, dans le territoire d’Irumu seraient impliqués dans la vente et/ou commercialisation du Cacao et café, deux produits qualifiés être à la base de l’insécurité dans cette partie de l’Ituri.



La dénonciation est de la coalition associative résolue pour la défense des droits humains COARDHO, section d’Irumu qui ajoute, qu’outre la vente de ces produits ci-haut cités, les tracasseries battent record dans cette chefferie où des agriculteurs sont menacés dans leurs champs une fois s’y rencontrer avec ces hommes en uniforme.

C’est pourquoi, son coordonnateur qui réitère sa demande auprès du gouverneur, celle de suspendre l’achat et vente de Cacao, pour tant soit peu réduire l’insécurité en chefferie de Walese Vonkutu, sollicite aussi le remplacement du commandant régiment de la zone qui se serait déjà familiarisé avec la situation locale comme un chef coutumier.

« Le grand problème qui est là, il y a tracasserie de nos militaires. Nos militaires sont entrain de trop tracasser les agriculteurs qui sont dans différentes localités dans Walese Vonkutu. Imaginez-vous, un militaire qu’on va rencontrer avec de Cacao, de manioc et d’autres produits champêtres et pourtant il ne fait pas le champs. Et s’il trouve un cultivateur dans son champs, lui va l’intimider et on ne sait pas comment on peut comprendre de telle situation. Mais à part la suspension de la vente de Cacao, nous demandons au gouverneur de muter les militaires qui sont devenus des chefs coutumiers dans la dite chefferie » propose John Kihimba dans un plaidoyer fait à travers la rédaction de Lesvolcansnews.net dont un reporter revient de la zone.

En réaction, l’armée ne confirmant ni infirmant cette allégation de la COARDHO parle plutôt des faux ADF et/ou des Mai-Mai qui se livreraient à cette pratique. Néanmoins, ce service de sécurité promet enquêter là-dessus pour dénicher les vrais auteurs de cette vente et commercialisation de Cacao car dit-on : « condamner sans enquêter est le comble de l’ignorance ».

« Il s’observe des choses que nous qualifions qu’il y a des faux ADF dans cette partie où nous menons les opérations. Les ADF qui sont-ils ? Ce sont soit les jeunes du milieu soit les Mai-Mai qui se font pour les faux ADF dans l’objectif de semer la terreur. Ça a été analysé ainsi et ça a été aussi confirmé par rapport aux opérations que nous menons sur terrain. Cette hypothèse nous pousse également aussi à dire que il y aurait certaines populations qui se font aussi comme des militaires de FARDC pour la même cause, celle de récupérer les produits champêtres entre le Cacao » a répondu le lieutenant Jules Ngongo, porte parole du commandement secteur opérationnel Ituri.

Avant de conclure : « Donc, nous sommes dans une situation où difficile pour tout de suite d’identifier ceux-là qui opèrent soit au nom des forces armées soit au nom des ADF mais nous allons enquêter de plus en plus pour en savoir plus. Vous savez condamner sans enquêter, c’est le comble de l’ignorance. Donc, celui qui n’a pas fait les enquêtes n’a pas droit à la parole, disait Socrate ».

Il faut signaler que la chefferie de Walese Vonkutu est une entité coutumière de la province de l’Ituri qui a, en tout cas, enregistré plus de morts depuis septembre 2021, année à laquelle un convoi militaire a été même instauré pour sécuriser les véhicules automobiles contre les exactions commises par les ADF mais on se rappellera du fameux incendie d’au-moins 16 véhicules ce même mois pourtant dans un convoi.

Nickson Manzekele de retour de la zone

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.