Now Reading:
Conflit ICCN – riverains du PNVI : identification des parcelles au quartier Congo ya sika est-ce une escroquerie à ciel ouvert ?

Conflit ICCN – riverains du PNVI : identification des parcelles au quartier Congo ya sika est-ce une escroquerie à ciel ouvert ?

Le notable Vairomunani Ihembe Lyangotho estime que l’identification des parcelles dans le quartier Congo ya sika riverain avec le parc national des Virunga (PNVI), une partie largement plongée dans le conflit terrien entre l’institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), serait l’une des plus grandes escroquerie à ciel ouvert dans la province du Nord-Kivu sous état de siège.



En effet, dans une correspondance administrative préliminaire du 24 octobre 2023 portant la mention d’information destinée au Gouverneur militaire le Général Peter Chirimwami, ce chef terrien de Bukuka en groupement Basongora dans le secteur de Ruwenzori une partie sensible du territoire de Beni.

Ce dernier a informé l’exécutif provincial d’une forme d’ambiguïté observée dans le communiqué du chef du quartier précité annonçant la présence d’une troupe territoriale des techniciens affectés au service de l’urbanisme. Tout en exhortant les occupants des parcelles dans cette partie en conflit chronique lié au patrimoine mondial de se hâter pour l’enregistrement peu reluisante qui a débuté le mercredi 25 octobre de l’année en cours.

À l’en croire, le quartier Congo ya sika est une portion de terre jusque-là en conflit entre les terriens des monts Bukuka situé à l’Ouest de la route Kasindi – Beni et l’ICCN. Cette partie a déjà fait objet de plusieurs opérations d’identifications illégales des parcelles sous le parrainage des certaines autorités et celà, moyennant le paiement de l’argent dont la destination et l’utilité n’accuse aucune responsabilité raisonnable.

« C’est pourquoi ayant appris ayant appris qu’une énième identification des parcelles par un service public de l’urbanisme, allait encore avoir lieu sur cette partie relevant de la compétence du Gouvernement central, j’ai saisi cette opportunité pour en savoir plus à travers cette correspondance ;

Surtout que dans le cadre d’une résolution provisoire de ce conflit, au deuxième paragraphe de votre lettre du 09 mars 2023, vous demandiez au Directeur Provincial de l’ICCN de mettre sur pied une équipe conjointe, qui tarde à venir pour matérialiser les résolutions prises et contenues dans la feuille de route » peut-on lire sur cette lettre.

Dans la foulée, les réactions intentionnées et supposées inscrites sur la voie de la législation congolaise en matière de la résolution de conflits terriens sont énormes du fait que, le quartier Congo ya sika est devenu de manière inévitable le germe d’instabilité pour une conservation communautaire du Parc national des Virunga (PNVI). Suite à une éventuelle explosion démographique, les besoins d’occuper les terres s’accroît et l’institut congolais pour la conservation de la nature s’impose.

Une situation qui orchestre des arrestations en cascade des populations riveraines du parc national des Virunga (majoritairement des cultivateurs), par les échos-gardes qui mettent en exergue la violation intentionnelle des limites préalablement établies.

Rédaction

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.