Now Reading:
RDC/Élections : Moïse Katumbi retenu parmi les candidats, la surprise de la liste provisoire

RDC/Élections : Moïse Katumbi retenu parmi les candidats, la surprise de la liste provisoire

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) de la République Démocratique du Congo a publié hier la liste provisoire des 24 candidats retenus pour l’élection présidentielle prévue le 20 décembre 2023. Cette liste a suscité des réactions diverses et alimenté les attentes pour la suite du processus électoral.

Parmi les candidats retenus figure Moïse Katumbi, leader du parti Ensemble pour le Changement, qui a été salué par Espoir Ngalukiye, ancien militant du Mouvement Citoyen la Lucha et désormais acteur politique. Ngalukiye a souligné l’importance de la prise en compte de la candidature de Katumbi, considéré comme un challenger sérieux face au président en place Félix-Antoine Tshisekedi.

Cependant, la candidature de Katumbi a été au centre de nombreuses critiques et spéculations. Certains observateurs pensaient que des lois pourraient être initiées pour l’écarter de la course, notamment la proposition de la loi dite « Tshiani » exigeant que les candidats soient congolais de père et de mère. Toutefois, ces spéculations ne se sont pas concrétisées.

Dans un discours lors d’un meeting populaire, Espoir Ngalukiye a souligné que Moïse Katumbi était le seul candidat à qui on a demandé les copies originales de tous ses diplômes, mais cela ne devrait pas être une raison pour l’invalidation de sa candidature. Il a également évoqué d’autres opposants politiques, tels que Fayulu ou Matata Mponyo, qui pourraient représenter un véritable défi pour le pouvoir en place.

Ngalukiye a toutefois mis en garde la Cour Constitutionnelle, qui sera chargée de valider les candidatures provisoires, en appelant à jouer son rôle de manière impartiale, sans manipulation et sans céder aux pressions du pouvoir en place. Il a rappelé que c’est la Cour Constitutionnelle qui aura le dernier mot et qui rendra la liste définitive des candidats le 18 novembre 2023.

Les élections en RDC, qui comprennent également les législatives et les municipales, sont prévues pour le 20 décembre 2023. Les résultats de ce scrutin auront un impact majeur sur le paysage politique congolais et seront scrutés par la communauté internationale.

Le Bureau de Réception et Traitement de Candidature (BRTC) situé au siège de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), a enregistré 24 dossiers de candidature au scrutin présidentiel de décembre 2023.

Le président sortant Félix Tshisekedi, les opposants Martin Fayulu et Moise Katumbi ont présenté leurs candidatures et sont retenues.

Le prix Nobel de la paix 2018 Denis Mukwege a également présenté son dossier et parmi les autres candidats, figurent aussi deux anciens Premiers ministres de l’ancien président Joseph Kabila, Augustin Matata et Adolphe Muzito, ainsi que le député Delly Sesanga.

Noël Tshiani, un autre candidat en 2018, s’est présenté également à ce scrutin. Il avait largement défendu la thèse de la « congolité » obligatoire qui viserait à n’accepter dans les hautes fonctions que les Congolais nés de deux parents congolais. Le projet a été fortement critiqué pour son caractère discriminatoire pour ne citer que ceux-là.

Magloire MUTULWA

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.