Now Reading:
Santé : la prévention reste le moyen important de lutter contre le Cancer du Sein en RDC (D.r Elisabeth)

Santé : la prévention reste le moyen important de lutter contre le Cancer du Sein en RDC (D.r Elisabeth)

Goma, RDC – Dans le cadre de la 30e campagne d’Octobre Rose, la Clinic for Early Detection of Cancer (CEDC) a tenu une conférence de presse ce lundi 2 octobre pour sensibiliser la communauté sur l’importance de la prévention du cancer du sein à son siège au Q. les Volcans vers l’entrée du Port public à Goma. Le Dr Elisabeth Mishika, spécialiste en Santé Publique et présidente de la Dynamique pour la Santé des femmes, a souligné que la maladie touche des femmes à des âges très différents en RDC en raison du manque de prévention et d’équipements de dépistage.

 



Le risque de cancer du sein chez les jeunes femmes est peu élevé. Environ 10% des cas de cancer du sein se manifestent chez les femmes âgées de moins de 35 ans et près de 20% avant 50 ans, il se développe le plus souvent autour de 60 ans. Près de 50% des cancers du sein sont diagnostiqués entre 50 et 69 ans et environ 28% sont diagnostiqués après 69 ans

Le cancer du sein peut se manifester par une boule dans le sein, des écoulements du mamelon, des plaques sur le sein ou une peau qui pèle. Cependant, de nombreuses femmes ne présentent pas de signes extérieurs et la maladie ne peut être détectée que par le biais d’une mammographie. La prévention consiste donc à inspecter régulièrement le sein par l’autopalpation, en cherchant des boules ou d’autres signes de risque. Un cancer du sein détecté tôt est plus facile à traiter et présente moins de risques de séquelles, selon le Dr. Elisabeth.

La clinique CEDC, dirigée par le Dr. Pascaline Kyota Kabungo, se spécialise dans le diagnostic et l’orientation des patients atteints de cancer du sein dans la ville de Goma. Cependant, il reste difficile de trouver un traitement holistique pour lutter contre cette maladie dans la région. La clinique se concentre donc principalement sur la prévention en attendant de développer des capacités de prise en charge médicale.

Parmi les facteurs de risque du cancer du sein, le sexe féminin et l’âge sont les plus importants. Les femmes qui n’ont pas allaité, les fumeuses, celles qui suivent un mauvais régime alimentaire ou qui consomment de l’alcool sont également plus exposées à la maladie, explique le Dr. Pascaline.

Il est important de noter que de nombreuses idées erronées circulent autour du cancer du sein, comme le port de soutien-gorge ou les pratiques sexuelles. Cependant, la meilleure façon de lutter contre la maladie est de se faire dépister régulièrement, au moins une fois par an. Les hommes ont également un rôle à jouer dans cette lutte, en sensibilisant les femmes de leur entourage à se faire dépister.

Un diagnostic précoce est essentiel pour agir efficacement contre le cancer du sein. Un dépistage précoce permet non seulement de guérir la maladie, mais aussi de la traiter avec des méthodes moins agressives et moins mutilantes.

Octobre Rose est l’occasion de mettre en lumière ceux qui luttent contre le cancer du sein, d’informer et de sensibiliser davantage, et de collecter des fonds pour la recherche et les soins. De nombreux événements sont organisés tout au long du mois d’octobre pour soutenir cette cause.

Magloire MUTULWA

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.