Now Reading:
Santé/Cancer du sein : La prévention est primordiale, mais pas par la pratique controversée de sucer les seins

Santé/Cancer du sein : La prévention est primordiale, mais pas par la pratique controversée de sucer les seins

Goma, le 2 octobre 2023 – En ce mois d’Octobre Rose, dédié à la sensibilisation sur le cancer du sein, il est important de dissiper les mythes et les idées erronées qui circulent concernant la prévention de cette maladie. Une pratique controversée récemment apparue dans l’opinion publique est la suggestion que les filles devraient se faire sucer les seins par leurs copains dans le cadre de la prévention du cancer du sein. Il est crucial de souligner que cette pratique n’a aucune base scientifique et ne fait pas partie des moyens recommandés pour prévenir le cancer du sein.

Selon le Dr. Elisabeth Mishika, spécialiste en Santé Publique et Présidente de la Dynamique pour la Santé des femmes, la prévention du cancer du sein repose sur des mesures clés telles que le dépistage régulier et l’éducation sur les facteurs de risque. L’auto-palpation est un moyen simple et efficace de détecter précocement les signes de cancer du sein. Les femmes sont encouragées à effectuer cette auto-palpation une fois par mois, généralement quelques jours après leurs menstruations. Si des anomalies sont détectées, il est primordial de consulter un professionnel de la santé qui pourra ensuite recommander les examens appropriés tels que la mammographie.

Il est important de souligner que l’allaitement maternel est recommandé pour réduire les risques de cancer du sein, mais cette pratique ne doit pas être confondue avec l’idée controversée de sucer les seins pour prévenir la maladie. La prévention du cancer du sein repose sur des actions individuelles, telles que l’auto-palpation et le dépistage régulier, ainsi que sur des efforts collectifs visant à sensibiliser la population et à fournir des ressources médicales adéquates pour le dépistage précoce et le traitement du cancer du sein.

Dr. Pascaline Kyota Kabungo, médecin directeur de la Clinic for Early Detection of Cancer à Goma, souligne que le cancer du sein peut toucher des femmes de tout âge, y compris des jeunes filles. Malheureusement, en raison du manque d’informations préventives et d’infrastructures médicales appropriées, de nombreuses femmes découvrent tardivement leur maladie, ce qui limite les chances de guérison. Un diagnostic précoce reste le moyen le plus efficace de lutter contre le cancer du sein, car il permet une intervention médicale plus adaptée et moins invasive.

Alors que le mois d’Octobre Rose est une occasion de sensibiliser et de collecter des fonds pour la recherche et le traitement du cancer du sein, il est essentiel de se concentrer sur les méthodes de prévention éprouvées et scientifiquement étayées. Les hommes ont également un rôle important à jouer dans la sensibilisation et le soutien des femmes de leur entourage à travers l’éducation sur le dépistage régulier et la promotion de modes de vie sains.

En conclusion, le cancer du sein est une maladie grave qui nécessite une attention particulière en termes de prévention et de dépistage précoce. Des pratiques controversées telles que la suggestion de sucer les seins ne doivent pas être promues, car elles n’ont pas de base scientifique solide. La prévention passe par des actions individuelles et collectives, telles que l’auto-palpation régulière, le dépistage médical et la sensibilisation à risque.

Magloire MUTULWA

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.