Insécurité à Babila Babombi : Les activités scolaires aussi impactées, 10 écoles n’ont pas fonctionné l’année 2022-2023

Posted on

La situation sécuritaire devenue invivable en chefferie de Babila Babombi dans le territoire de Mambasa (Ituri) a impacté négativement sur les activités scolaires cette année en cours.

10 écoles n’ont pas fonctionné cette année scolaire dans la sous division EPST/Mambasa 2 basée à Biakato, faute de l’insécurité dont les ADF et Mai-Mai sont en grande partie auteurs.

« Pour cette année scolaire, il y a 10 écoles qui ne fonctionnent pas, un centre complètement bloqué et nous espérons qu’avec l’effort des autorités hiérarchiques, l’année prochaine nous allons reprendre avec les activités scolaires » précise Miche Ibunuwa, sous-proved de l’EPST Mambasa 2, dans une interview accordée exclusivement à lesvolcansnews.net

« Des élèves voire les enseignants sont aussi victimes de ces exactions rebelles. À titre illustratif, 3 enseignants ont même perdu la vie dans les incursions des ADF depuis le début de l’année 2022-2023 » ajoute-t-il.

Le sous-proved de Mambasa 2 qui souligne que les activités scolaires sont pratiquables là où il y a sécurité, crie au secours des autorités militaires car c’est une troisième année successive que cette zone ne respecte pas le calendrier scolaire.

La chefferie de Babila Babombi en territoire de Mambasa, faut le noter, n’a pas aussi été représenté en 100 % lors de l’ENAFEP la semaine dernière. 2 centres de passation de ces examens notamment Makumo et Mayuwano ont été hermétiquement fermés paralysant 279 écoliers selon les chiffres de l’EPST.

Nickson Manzekele

  • Share

0 Comments

Leave a comment