Now Reading:
Affaire démolition foyer social à Goma : la justice n’a fait qu’exécuter le jugement (avocat)

Affaire démolition foyer social à Goma : la justice n’a fait qu’exécuter le jugement (avocat)

Après plusieurs réactions sur la démolition du bâtiment du foyer social de Goma, un avocat a donné sa version de fait face à cet incident qui a provoqué des frustrations dans le chef des habitants de Goma.

Maître Alexis Olenga, avocat au barreau du Nord-Kivu et avocat conseil de la fondation maman Mobutu a apporté une lumière sur le dossier qui a poussé la justice à exécuter son arrêt en faveur de cette fondation qui porte le nom de l’ancien chef de l’État Désiré Mobutu.

Cet opérateur de justice estime que ce qui se sont soulevés contre cette exécution de l’arrêt de la justice ont réagi sans bien connaître les tenants et aboutissants de l’affaire.

« Il ya des gens sans savoir même comment le dossier a évolué, se sont permis de dire trop de choses aller même à vouloir affredre la loi… » a-t-il dit.

« Nous sommes dans un état de droit et cet État de droit doit être exécuté par tout le monde » insiste-t-il.

D’après ses explications, la parcelle qui fait couler encre et salive était une propriété du président honoraire Mobutu qui l’avait cédé à la fondation maman Mobutu et cette propriété a été occupée pour un temps par la division provinciale des affaires qui refusera par la suite à remettre ce bien à qui de droit. Et c’est par là que, a dit, maître Alexis, la fondation maman Mobutu a ouvert un dossier en justice sous RC 22004 au tribunal de grande instance de Goma que cette fondation gagnera heureusement mais la décision sera attaquée à la cour de cassation par Madame Ruzibuka mais qui ne se présentera pas à la cour.

La division provinciale des affaires sociales, a dit maître Alexis Olenga, a été signifiée par justice en mars 2023 du jugement et il fallait que cette fondation soit remise dans ses droits et c’est par là que les huissiers de justice et la police ont démoli certaines installations érigées dans cette propriété.

Cependant, l’avocat conseil de la fondation maman Mobutu balaye de rêver de main message qui circule faisant état de la démolition d’une école érigée dans cette parcelle. Il rejette également l’implication supposée de l’autorité provinciale dans cette affaire.

« Madame Ruzibuka semblait livrer des fausses informations à l’opinion publique qu’on serait en train de jeter les enfants dehors en détruisant l’école. Il est vrai que c’est notre parcelle, nous avons droit d’entrée en possession de cette parcelle mais parce-que nous sommes parents, nous avons laissé la partie où se trouve l’école parce qu’on est conscient que les enfants sont entrain d’étudier et nous entrerons en possession de notre bien après l’année scolaire », a éclairé Alexis Olenga.

Il est à savoir que la ville de goma fait face actuellement à une pression de spoliation des parcelles de l’État. Le gouverneur militaire du Nord-Kivu Constant Ndima Kogba est pointé de doigt accusateur par plusieurs personnes d’être soit auteur ou facilitateur de cette mafia.

La rédaction

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.