Now Reading:
Ituri : 2 administrateurs des territoires visés par des plaintes des G5

Ituri : 2 administrateurs des territoires visés par des plaintes des G5

Deux administrateurs des territoires notamment de Djugu et Mahagi sont visés par des plaintes qui seront déposés le lundi 24 avril par les communautés victimes des atrocités commises par les groupes armés en Ituri réunies au sein de la structure G5.

L’annonçant à la presse ce jeudi 20 avril, ces communautés accusent ces deux chefs d’executifs territoriaux pour présumée apologie du terrorisme et présumée complicité dans les massacres orchestrés dans ces deux régions.

 » Le lundi, nous allons mobiliser nos membres des communautés parce que nous irons déposer deux plaintes à l’auditorat militaire. La première qui va concerner d’abord l’administrateur du territoire de Djugu pour apologie du terrorisme mais aussi pour complicité à l’assassinat de nos frères et sœurs en territoire de Djugu. La deuxième sera contre l’administrateur du territoire de Mahagi, et là aussi pour les mêmes faits  » a laissé entendre Christian Utheki, président du G5 dans une communication faite à la presse.

Outre cela, dès la semaine prochaine, plusieurs marches pacifiques sont projetées par les G5 afin d’obtenir le départ des autorités militaires de l’Ituri.

 » Je dis que nous allons mener des marches, des marches pacifiques bien attendues pour que nous puissions obtenir, non pas seulement, le départ des autorités militaires mais aussi leur arrestation  » ajoute-t-il.

Notons que cette série de plainte vient s’ajouter à une autre déjà déposée par les G5 en janvier dernier à l’auditorat général des FARDC à Kinshasa contre une vingtaine de leaders de la milice CODECO. Voulant entrer en contact avec les deux administrateurs notamment le colonel Jacques Disanoa et le commissaire supérieur principal Ruphin Mapela, nos tentatives sont restées veines.

Nickson Manzekele depuis Bunia

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.