Now Reading:
Beni : L’incertitude plane autour de la mort d’un élément FARDC à Kasindi

Beni : L’incertitude plane autour de la mort d’un élément FARDC à Kasindi

Un cas d’homicide volontaire a été enregistré au quartier Lumumba, précisément dans la cellule Ki-frère à Lubiriha.

Selon plusieurs témoignages émanant des personnes qui habitent la sphère problématique, le fait s’est passé vers une heure du matin du mercredi 19 avril 2023, lorsque ce militaire des forces armées de la République Démocratique du Congo se serait fusillé, en dépit de l’intervention impuissante de son épouse.

Une version soutenue également par la société civile.

Pour le moment, les motivations exactes de cet agissement criminel ne sont nullement identifiées, bien que certaines indiscrétions révèlent que, ce militaire a travaillé toute la journée du mardi dernier, sous une forte colère et un climat d’intolérance.

Aussitôt alertés, les services spécialisés pour les enquêtes militaro-policières de l’état de siège s’étaient rendus sur le lieu de cette tragédie orchestrée par ce soldat congolais qui était affecté à l’entreprise indienne Dott-Service Limited pour la sécurité des employés, accrédités pour la modernisation de la route nationale numéro 4 axe Beni-Kasindi.

Pendant ce temps, plusieurs stratégies sont amorcées par le comité local de sécurité pour tenter de déceler la vraie version de cet acte macabre qui a causé une véritable précarité dans ce coin mouvementé de la cité frontalière de Kasindi.

Quelques voisins du lieu où ce drame s’est produit ont été interpellés à l’auditorat militaire, inspectorat de Kasindi, pour de raisons d’enquêtes sécuritaires. Ces derniers ont été libérés quelques minutes après une série d’auditions préliminaires.

Le corps de l’illustre disparu était logé à la morgue du centre de santé de référence de Lubiriha pour des fin funèbres.

PAUL ZAÏDI

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.