Now Reading:
Bunia : Un policier aux arrêts pour avoir assassiné un élève ! Les collègues de la victime ont réclamé la justice au gouvernorat

Bunia : Un policier aux arrêts pour avoir assassiné un élève ! Les collègues de la victime ont réclamé la justice au gouvernorat

Les élèves du Complexe Scolaire Avenir de Bunia du quartier Bankoko ont marché de leur école jusqu’au gouvernorat, ce mercredi 12 avril 2023 pour protester contre l’assassinat de leur collègue finaliste par un élément de la police nationale congolaise.

Au gouvernorat de province, ils se sont constitués à un echantillon chapeauté par le préfet de cet établissement scolaire puis conduit par le maire intérimaire de Bunia pour être reçu par l’autorité provinciale.

Au sortir de cet échange, les élèves du CS Avenir ne jurent que pour l’indépendance de la justice et rappellent aux militaires et policiers que la constitution de la RDC dans son article 16, stipulent que la vie humaine est sacrée et personne n’a le droit de l’ôter.

 » Un policier sensé nous protéger est le premier à tuer notre collègue qui revenait du cours supplémentaire comme nous sommes en congé de Pâques. Auprès du représentant du gouverneur, nous avons seulement demandé que la justice fasse son travail et rappeler aux hommes en uniforme que la vie humaine est sacrée  » a dit Tuambe Amula, leur porte parole occasionnel.

Pour sa part, le préfet de cette école indique que c’est la deuxième fois que pareil cas arrive à leur établissement à l’espace de 2 ans et sont toujours les hommes en uniforme qui en sont auteurs. Lusambo Philémon explique aussi comment cet assassinat s’est-il opéré.

 » Il n’y avait pas eu même dispute chers journalistes. C’était quand l’élève du cours et puis son carburant était épuisé dans un endroit où il n’y a pas les Kadhafi et quand il poussait sa moto, il s’est rencontré avec ce policier qui lui a considéré comme un voleur. L’enfant a dit que la moto l’appartenait mais le policier n’a pas cru et ce qui l’a poussé à cribler Kaya deux coups de balles  » a expliqué le responsable de cette institution scolaire.

Le maire intérimaire de Bunia qui les a conduit auprès de l’assistant de l’autorité provinciale, qui condamne l’acte posé par ce policier réaffirme qu’il est déjà aux arrêts au niveau de l’auditorat militaire pour qu’il réponde de ses actes.

Notons que le nommé Fabrice Kaya, désormais ex-finaliste en électricité du complexe scolaire l’avenir, est assassiné à moins d’un mois des examens d’État préliminaires dits autrement jury annoncés pour le mois de mai prochain.

Nickson Manzekele depuis Bunia

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.