Now Reading:
Analyse comparée de l’impact de l’exploitation minière artisanale et industrielle en territoire de Walikale

Analyse comparée de l’impact de l’exploitation minière artisanale et industrielle en territoire de Walikale

La République Démocratique du Congo est un scandale géologique, selon beaucoup de rapports geologiques. Et en province du Nord-Kivu, le territoire de Walikale fait partie des zones dont le sous sol regorge d’énormes ressources minières. Différentes sortes de minerais (or, étain, diamant, mercure, etc) y ont été decouvertes suite aux multiples recherches qui y ont été menées, ce qui fait de ce territoire le plus riche en minerais en province du Nord-Kivu.

Depuis des décenies, il se pratiquait dans la zone, l’exploitation artisanale des minerais dans la zone de Walikale, chacun pouvant s’appeler abusivement creuseur artisanal, sans en avoir qualité. Cette forme d’exploitation qui n’était pas structuré, a fait perdre à l’Etat congolais des recettes dues au trésor public, étant donné que même les fruits de cette exploitation artisanale se vendaient frauduleusement sans suivre le circuit normal. Rappelons que même des rebellions ont profité de ce manque de structuration du secteur minier artisanal pour enrichir ses belligérants.

Ce secteur a été un peu structuré à l’arrivée du SAEMAPE, SAESCAM à l’époque, qui essayait d’encadrer les creuseurs artisanaux de Bisie. Malgré la présence de ce service de l’Etat, il y a lieu de se poser la question sur l’impact de cette exploitation artisanale sur le développement local. Etant donné que plusieurs artisanaux travaillaient en solo, les ressources minières bénéficiaient aux particuliers qui se sont enrichis au détriment des communautés locales. création de coopératives minières n’a pas aussi aidé les zones autour de la mine à se développer, étant donné que c’était une nouvelle expérience implémentée dans la région et dont les responsables se tapaient la part du lion. Ce qui a fait en sorte que malgré les besoins en emplois ou en tout développement, école ou structure sanitaire, a été le plus non répondu de la province du Nord Kivu malgré le soit disant richesse minière du territoire.

Conditions déplorables d’exploitation artisanale des minerais

Tout ceci a semblé maintenir le territoire de Walikale dans le statu quo malgré ses potentialités et sa richesse sur le plan de ressources minières. Rien de palpable n’a été fait en terme de contribution de l’artisanat minier sur le développement local.

Contribution de l’exploitation industrielle dans le développement local

L’avenement à Walikale de la société Alphamin Bisie Mining en 2013 a changé la donne, quelques années après le lancement de sa phase d’exploitation de la mine de Bisie en 2019. Avant même le début de cette phase, la société a commencé à poser des actes de développement dans les zones occupées par les communautés impactées par ce gigantesque projet d’exploitation minière. Nous pouvons citer l’école primaire moderne de LOGU, les multiples projets du secteur agricole dans le Wasa, walikale Centre, etc.

La mine de Bisie à Walikale

A ses débuts, le projet de ABM SA sur l’exploitation industrielle d’étain a Walikale a été combattu par plusieurs couches et personnalités, plaidant pour l’installation des creuseurs artisanaux dans ce site bien qu’ayant constaté les limites de l’exploitation artisanale dans le développement de la zone, qui, à cause de la non application du code Minier, a maintenu le territoire de Walikale dans la même situation de sous développement.

Soucieux de la croissance économique du territoire de Walikale à travers l’exploitation minière, le gouvernement congolais a octroyé un permis d’exploitation à la société Alphamin Bisie Mining dans la zone de Bisie pour une exploitation industrielle d’étain. Ce titre sera combattu par plusieurs fils de Walikale. Seules trois personnes ont pris le risque de se distinguer par leur position montrant les avantages de l’industrialisation de la mine de Bisie dans le décollage du développement de ce territoire en accompagnant cette société. Il s’agit des honorables Alfani Machozi, Me Gilbert Kalinda et le jeune notable David Kubuya Clovis. Bien que diabolisés par certaines couches et personnalités, ces derniers ont gardé leur position qui, aujourd’hui, a produit ses effets.

David Kubuya (en haut à gauche), Me Gilbert Kalinda (en bas à gauche) et Hon Alfani Machozi (côté droit)

La société Alphamin Bisie Mining qui est maintenant dans sa phase d’exploitation, elle a créé de l’emploi pour les jeunes( aujourd’hui une dizaines de milliers de jeunes du territoires de Walikale se sont vu sortir du chômage et se voir reconstruire la vie), appui au secteur d’Élevage, pisciculture, appui aux cultivateurs(par le CAPSA, la structure de développement grace à l’initiative de Alliance Lowa, l’organe de développement de ABM SA), la construction d’écoles et structures sanitaires, l’octroi des bourses, payement des redevences minieres, l’appui au secteur du sport,…chose que l’exploitation artisanale n’a jamais fait. Si nous pouvons être comparatifs.

Mine de Bisie

Aujourd’hui, plusieurs jeunes rêvent de travailler dans cette société qui a changé la vie de communautés impactées par ce gigantesque projet ainsi que celle des fils de Walikale qui y sont engagées.

A titre illustratif, plusieurs familles ont envoyé leurs enfants étudier des nouvelles filières comme la minéralogie ou toute autre filière dans le but de travailler dans une société minière comme ABM SA.

Illar Meztiller

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.