Now Reading:
Affaire Mwangachuchu : les Mouvements Citoyens du Nord-Kivu « non concernés » par la récente déclaration d’un certain Collectif d’ONGs

Affaire Mwangachuchu : les Mouvements Citoyens du Nord-Kivu « non concernés » par la récente déclaration d’un certain Collectif d’ONGs

« Le traitement de Mwangachuchu dans la prison révèle ouvertement comment les membres de la communauté Tutsi continuent à être discriminés en RDC. »

C’est dans ce sens qu’un Collectif de certains mouvements citoyens avec certaines organisations non gouvernementales ont, à travers une déclaration le 18 Mars dernier, lancé un cri d’alarme sur l’état de santé du député national Édouard Mwangachuchu et dénoncé des irrégularités dans la procédure de son arrestation dans le cadre d’une affaire de détention illégalr d’armes et autres infractions en sa charge.

Si dans cette déclaration, ces ONGs et quelques membres des mouvements citoyens ont sollicité « une liberté provisoire » afin que sa santé puisse étre garantie estimant qu’il ne va pas fuire, d’autres activistes des « mêmes » mouvements citoyens entre autres : Lucha, Filimbi, Véranda Mutsanga, Jicho la Raiya et Lucha RDC-AFRIQUE, viennent de rejeter en bloc ces déclarations émises le week end dernier par leurs collègues qu’ils qualifient de « brebis galeuses » et « mouvements citoyens fictifs »

Dans une déclaration ce 20 Mars 2023 à Goma, ces autres membres du collectif des mouvements citoyens du Nord-Kivu se disent « non concernés par la précédente déclaration qui selon eux, a été émise par des personnes non identifiées et qui seraient manipulées pour faciliter le Citoyen Édouard Mwangachuchu de s’échapper des mains de la justice congolaise.

Dans le même document dont une copie est parvenue à lesvolcansnews.net, ces activistes citoyens taclent « leurs collègues » en indiquant que l’arrestation de ce député élu de Masisi est une question de sécurité nationale et non de la haine contre une quelconque tribu.

« … Toutefois nous saluons la motivation de l’arrêt avant dire droit de la haute Cour Militaire, refusant les demandes de la mise en liberté provisoire et résidence surveillée du prévenu tant que la Haute Cour Militaire n’a pas encore abordée le fond de cette affaire que plusieurs citoyens congolais attendent impatiemment, » ont écrit ces activistes.

Par ailleurs, ces membres des mouvements citoyens précités, qui se disent « courbés » à la justice congolaise qui devra faire son travail en toute indépendance, rappellent à la communauté nationale et internationale que le Procès du citoyen Édouard Mwangachuchu aura un caractère pédagogique d’autant plus que les ennemis de la RDC continuent d’opérer avec la complicité des fils égarés du pays qui ont « accepté de trahir la Nation » pour des intérêts égoïstes.

Accusé de participation à un mouvement insurrectionnel, de détention illégale des munitions de guerre et d’incitation des militaires, le député national Edouard Mwangachuchu a vu sa demande de liberté provisoire ou de résidence surveillée afin d’obtenir des soins médicaux appropriés, rejetée par la Haute Cour militaire au cours de son audience publique tenue mardi 14 mars. Ces activistes citoyens appellent la justice à élargir ses enquêtes pour que toutes les personnes « mêlées » dans l’instabilité de la RDC et qui complotent du côté des agresseurs soient également poursuivies.

La rédaction

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.