Now Reading:
Meurtre de l’ambassadeur Italien : Le ministère public requiert la « peine capitale » contre les présumés meurtriers

Meurtre de l’ambassadeur Italien : Le ministère public requiert la « peine capitale » contre les présumés meurtriers

Le ministère public a requis, mercredi 8 mars, la peine capitale contre les présumés meurtriers de l’ex-ambassadeur d’Italie en RDC, Luca Atanasio, son garde du corps italien, Vittorio Lacovaci et son chauffeur congolais du PAM, Mustapha Milambo.

Il a prononcé ce réquisitoire à l’audience tenue au tribunal militaire de garnison de Kinshasa-Gombe, à la prison militaire de Ndolo, commune de Barumbu.

Sur les six prévenus jugés pour ce meurtre, cinq comparaissent et un est en fuite et jugé par défaut pour des faits commis en février 2021 au Nord-Kivu.

Cette 17e audience publique s’est déroulée sans tous les avocats de la défense, sauf le président du collectif, revendiquant le paiement de leurs émoluments.

« Les victimes ont été kidnappées, trainées en profondeur dans la forêt avant d’être exécutées par balles », argue l’organe de la loi, capitaine-magistrat Bamusamba Kabamba lors de son réquisitoire.

Poursuivis pour meurtre, association des malfaiteurs, détention illégale d’armes et munitions de guerre, ils comparaissent depuis le 12 février 2021.

Concernant les attentes des parties civiles, la République italienne et Salvator Atanasio, père de l’ex-ambassadeur, un de ses conseils Deo gracias Kashongwe déclarent que les faits devraient être jugés selon la loi. La partie civile attend aussi une réparation civile.

Du côté de la défense, l’avocat Boniface Balamage clame l’innocence des prévenus.

Quant aux compagnons d’infortune de l’ancien ambassadeur, personne n’est représentée au procès mais ils demeurent cités à toutes les audiences dont la prochaine est prévue le samedi pour les plaidoiries de la défense.

Lesvolcansnews.net/ Radio okapi.net

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.