Now Reading:
Kalehe : Tribune d’expression populaire à Minova, la Fesciv sensibilise sur la « problématique électorale »

Kalehe : Tribune d’expression populaire à Minova, la Fesciv sensibilise sur la « problématique électorale »

La fédération de la société civile de Kalehe a organisé une tribune d’expression populaire ce vendredi 20 janvier 2023 à Minova qui porte sur la « problématique électorale en République Démocratique du Congo cas spécifique du territoire de Kalehe ». Cette activité était accompagnée non seulement par la cheffe de groupement de Buzi, Mwamikazi Safi Sangara Bomboko mais aussi par la radio télévision communautaire de Minova RTCM.

À cette occasion, plusieurs personnes ont défilé tour à tour en donnant leurs points de vue sur l’importance de se faire enrôler dans sa circonscription électorale sinon la majorité des habitants de Buzi se faisait enrôler ailleurs.

La cheffe de groupement de Buzi a soulevé le problème de bureaux de vote dans le Buzi et souhaiterait que pour cette année la CENI puisse fournir beaucoup de kits à Buzi afin que la population ne soit plus éparpillée.

« Je fais appel à la CENI qu’ici nous avons un problème sérieux par rapport aux centres d’enrôlement, nous n’avons pas assez de kits, les gens ne votent plus ici et vont ailleurs. J’invite également la population de Buzi de se faire enrôler massivement ici localement», a déclaré Safi Sangara Bomboko.

À son tour, James Musanganya président territorial de la fédération de la société civile de Kalehe a expliqué la population le rôle d’un député, pourquoi et comment voter. Chose qui a suscité plusieurs questions de la part des participants.

Parmi les préoccupations, la question de la construction du port à un endroit marécageux à Minova semble dominer le débat pourtant n’était pas à l’ordre du jour. Les participants veulent avoir l’éclaircissement auprès des autorités locales. C’est ainsi que les autorités jugent mieux d’y répondre et c’est le secrétaire du groupement qui prend la parole.

« Je tiens d’abord à rappeler que le port de Minova n’était pas sur la liste seulement qu’à Buzi, le port de Kasunyu était reconnu, donc à Minova c’était une opportunité disons. Pour le choix de la parcelle en question, nous étions avec certains leaders et d’autres organisations de la société civile comme. Il fallait que ce port soit construit sur une parcelle de l’État, nous nous sommes rendu compte que toutes les parcelles de l’État sont concédées avec des titres cadastraux, la seule partie qui restait est celle du marché, on l’avait propose à la société qui exécute le projet et ses ingénieurs l’avaient validé. Les travaux sont encours s’ils avaient accepté de construire ce port dans le cadre de s’amuser, ils seront obligés de rembourser les frais auprès du gouvernement », a soutenu Jean Paul Kanku Sindani.

Signalons que ces activités de la fédération de la société vont s’organiser dans plusieurs villages de Kalehe.

Jackson Luanda Maliyabwana

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.