Now Reading:
Crise au sein de la 8ème Cepac/Masisi : Voici la déclaration de la coordination territoriale de la société civile de Masisi

Crise au sein de la 8ème Cepac/Masisi : Voici la déclaration de la coordination territoriale de la société civile de Masisi

La coordination territoriale de société civile forces vives de Masisi déplore la persistance de la crise de compétences au sein de l’église 8ème Cepac/Masisi et ce, depuis plusieurs mois sans aucune voie de sortie.

C’est l’essentiel de la déclaration de cette structure citoyenne contenue dans un communiqué de presse publié  mercredi 11 janvier 2022 dont une copie a été réservée à Lesvolcansnews.net

Dans ce document, la société civile coordination territoriale de Masisi condamne l’incident du dimanche dernier où une bagarre est éclatée en pleine messe entre les fidèles de cette église et leur pasteur. Cette structure condamne également le silence des autorités de l’église 8ème Cepac par rapport à ce dossier.

« Pour rappel, deux messes ont été déjà perturbées aux risques des conséquences fâcheuses et dont la dernière est celle de ce dimanche 08/01/2023 ayant abouti des tensions à outrance et à des interpellations de certains fidèles. Comme si cela ne suffisait pas, au stade actuel, la crise a alors semé une division des fidèles jusqu’au point de se menacer les uns, les autres. Pendant tout ce temps, la représentation légale de cette communauté ecclésiastique peine à prendre une décision définitive face à la situation. Ce qui nous pousse à dire que seul le Représentant légal de la 8e CEPAC en R.D. Congo sera responsable de tous les dégâts quo latéraux du fait de son silence coupable quant à ce», lit-on dans cette déclaration.

Face à cette situation, la société civile coordination territoriale de Masisi propose :

a) A la représentation de la 8e CEPAC :
– De rendre et exécuter une décision définitive opposable à toutes les
parties au conflit, selon les prescrits de leurs textes et ce dans un délai très
urgent pour arrêter l’hémorragie
– De demander à l’intérimaire d’assumer pleinement sa responsabilité durant le petit moment transitoire, telle a été aussi la position de l’Administrateur Militaire du territoire de Masisi, lors de son intervention le dimanche dernier.

b) Aux fidèles de la 8e CEPAC/Masisi :
– De cultiver l’esprit de l’amour, de la paix et de la concorde tout en s’abstenant des actes contraires à la loi.

c) Aux services de sécurité et de l’ordre :
– D’attacher un prix à l’égard de cette situation calamiteuse, pour éviter les pires.

Ci-dessous la déclaration de la coordination territoriale de la société civile de Masisi :

Rappelons qu’une vive tension a été observée en pleine messe le dimanche 08 janvier 2023 au sein de l’église 8ème Cepac, située dans la commune rurale de Masisi, territoire portant le même nom au Nord-Kivu. À la base de cette situation, certains fidèles de l’église n’avaient pas supporté la présence de leur pasteur dans la messe, ce dernier étant accusé de mauvaise gestion et d’adultère.

La situation était redevenue calme après l’intervention de la PNC, appuyée par l’ANR qui avait pris la décision de cadenasser toutes les portes de l’église pour barrer à toute éventualité.

Jérémie Kabali

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.