Now Reading:
Sud-Kivu : Déguerpissement de Bulindi Apollinaire, le parlement des jeunes de Kalehe déclenche une marche en colère

Sud-Kivu : Déguerpissement de Bulindi Apollinaire, le parlement des jeunes de Kalehe déclenche une marche en colère

Le parlement des jeunes de Kalehe déplore la maltraitance dont a éte victime Bulindi Appolinaire notable de Kalehe par les éléments de la police qui l’ont tabassés ce lundi 05 décembre 2022 à Bukavu.

Selon nos sources, Bulindi Appolinaire a été brutalement menacé par les éléments de la police envoyé par le gouverneur de province en pleine ville de Bukavu pour les raisons inconnues; pendant que d’autres sources renseignent que son de déguerpissement revient dans l’affaire opposant SOMICO SA à la SAKIMA SA.

Le président du parlement des jeunes de Kalehe déclenche une marche en colère contre le gouvernement provincial du Sud-Kivu qui selon lui a attaqué l’un des grands notables de leur territoire.

« C’est avec consternation et larme aux yeux que nous, Parlement des Jeunes du Territoire de Kalehe venons d’apprendre la maltraitance de notre Grand Père, Père et Ministre Honoraire de Mines du Sud-Kivu par les éléments de désordres (polices) qui se sont donné le luxe de tabasser ce digne fils du Territoire de Kalehe. Nous sommes dans l’obligation de déclencher une marche de colère contre le Gouvernement Provincial dirigé par Théo Ngwabidje Kasi voulant laisser la population de Kalehe sans Bibliothèque en précipitant la mort à nos notables. Un délai de 14 jours est accordé à ce fameux gouvernement provincial avant que le pire n’arrive.Trop c’est trop. Nous demandons à tous les acteurs de la société civile, Mouvements des jeunes, Associations et Défenseurs de droits Humains de Kalehe à une mobilisation, celui qui humilie ton grand père, père et frère, vous humiliera un jour dit-on, » déclare Patrick Lulihoshi.

De son côté, le député Amani Kamanda Jacques élu de Kalehe et rapporteur de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu alerte les autorités nationales à s’impliquer car les citoyens du Sud-Kivu sont maintenant en danger.

« Je suis profondément touché par le traitement dégradant contre le notable de Kalehe Appolinaire Bulindi. J’alerte les autorités nationales à bien voir ce en quoi ressemble la province du Sud-Kivu aujourd’hui et le traitement réservé à ses citoyens.Tuone mbali ndugu zangu, » a-t-il écrit sur son tweeter.

En réaction, le groupement provincial via sa cellule de communication dément toutes les accusations et précise qu’il s’agit simplement de l’exécution de l’arrêt RCEA 278/279/RH 2031 dont parmi les concernés Bulindi Apollinaire.

« La Cellule de communication du Gouvernorat de Province est en train de lire, avec regret, sur la toile, des messages de la haine et de la diffamation à l’égard de Monsieur le Gouverneur de Province Sud-Kivu S.E Théo NGWABIDJE KASI, faisant état de l’ordre de deguerpissement de Monsieur Apollinaire Bulundi qui emanerait de l’autorité provinciale.
Il convient d’informer l’opinion qu’il s’agit d’un mensonge grossier et éhonté, voire d’une dénonciation calomnieuse à l’encontre de l’autorité provinciale. Selon les informations en notre possession, il s’agit simplement de l’exécution de l’arrêt RCEA 278/279/RH 2031 dans l’affaire opposant la SOMICO SA à la SAKIMA SA. Sont concernées par le deguerpissement les personnes ci-après :
1)Monsieur MULINGANYA PAUL DONATIEN,
2)LA SOCIETE AURIFERE DU KIVU ET MANIEMA, SAKIMA,
3)Monsieur APOLINAIRE BULINDI,
4)Me KASONGO LUNGU CHERUBALA TIMOTHEE
Ledit arrêt avait été rendu contradictoirement à l’égard de toutes les parties, en date du 29/11/2022, par la Cour d’Appel du Sud-Kivu, siégeant en matière commerciale et économique, au second degré.
Cette affaire date de longtemps avant même l’accession du Gouverneur Théo NGWBIDJE KASI au pouvoir. Le Gouverneur de Province, tout en déplorant le traitement réservé à Monsieur Bulindi Appolinaire, tel que cela apparait dans les images qui circulent dans les réseaux sociaux, il fustige le fait que le concerné, sachant bien la réalité des choses, se permet de lui imputer gratuitement les conséquences de cette exécution. C’est absurde!
Pourtant il sait bien que l’autorité provinciale ne connaît ni les tenants ni les aboutissants de cette affaire.
Par ailleurs, ladite exécution concerne plusieurs personnes. Comment peut-on en faire une affaire du Gouverneur et de Bulindi?
Le Gouverneur de Province est le garant de la bonne administration de la justice en Province.
Il peut, s’il est saisi des irrégularités qui entachent la bonne administration de la justice, attirer l’attention des autorités judiciaires quant à ce.
Évitez de faire porter à l’autorité provinciale des situations qui lui sont totalement étrangères et de tomber sous le coup des infractions d’imputation dommageables et de dénonciation calomnieuse. Ce sont des faits infractionnels punissables, » fait savoir Ephrem Iragi Baguma Coordonnateur de la Cellule de Communication du Gouverneur de province.

Jackson Luanda Maliyabwana

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.