Now Reading:
RDC : Décès de Cyrille Momote, l’un des pionniers de la presse congolaise

RDC : Décès de Cyrille Momote, l’un des pionniers de la presse congolaise

Le journaliste Cyrille Momote Kabange, l’un des pionniers de la presse congolaise pendant ses années de gloire, est décédé à Bruxelles vendredi à l’âge de 80 ans, de suite d’une longue maladie.

Selon l’ACP qui a annoncé cette nouvelle, Cyrille Momote, un journaliste doté d’une vaste culture, a longtemps oeuvré comme conseiller politique du ministre de l’Information Sakombi Inongo, après avoir été rédacteur en chef de 1967 à 1976, successivement, des revues « Zaïre », « Zaïre Hebdo », « Horizons 80 » et « Courrier d’Afrique », des magazines qui vont engendrer plus tard les quotidiens Elima et Salongo notamment.


Né à Kinshasa le 13 avril 1942, il effectue des études supérieures de Lettres, Économie politique et Journalisme au Collège de Sciences économiques et sociales de Paris et à l’Université de Strasbourg, en France.


À son retour dans son pays, il va diriger tour à tour ces périodiques de renom, avant d’être engagé par l’Archidiocèse de Kinshasa, qui le nomme rédacteur en chef de l’hebdomadaire Afrique chrétienne.
C’est en cette qualité qu’il rédige un éditorial qui avait fait sensation à l’époque, dans lequel il prenait la défense du cardinal Malula dans le long différend né entre le prélat catholique et le président Mobutu, qui avait décidé de la suppression des prénoms chrétiens au lancement du « Recours à l’authenticité ». Malula sera forcé à l’exil à Rome, le 11 février 1972, tandis que Cyrille Momote va être arrêté et envoyé à Makala.


Après sa sortie de prison, il devient, entre 1977 et 1991, tour à tour, conseiller chargé de l’Information du gouverneur de la Ville de Kinshasa, conseiller politique puis principal du ministre de l’Information et conseiller culturel à l’ambassade du Zaïre à Paris, puis à Dakar.


À la fin de ses fonctions de diplomate et la démocratisation du pays, Cyrille Momote reste fidèle à son mentor Dominique Sakombi, devenu dans l’entretemps Frère Jacob, dont il dirige le journal religieux « La Voix de Dieu » à partir de 1991. Il est l’auteur de l’ouvrage « Sakombi Inongo – De Mobutu à Jésus Christ », paru en 1998.

Rédaction

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.