Now Reading:
Nord-Kivu : après une collection des filles qui ont dansé nue les boîtes de nuit à Goma, le TGI scelle les bars Seketa et cubana

Nord-Kivu : après une collection des filles qui ont dansé nue les boîtes de nuit à Goma, le TGI scelle les bars Seketa et cubana




Tout a débuté par une orgie dans une boite de nuit près de la résidence de l’ancienne première dame de la RDC « Olive Lembe » où, certaines filles se sont convenues de danser absolument nues sur la piste. Les nanas jouent à touche pipi en public et ça attire les hommes qui vont les baiser avec 50 à 150 $.

En effet, cette boîte Cubana lié à la culture ancestrale de la grande île des Caraïbes, fonctionnant dans la commune de Goma en ville touristique de Goma chef-lieu de la province du Nord-Kivu désormais en conflit avec la loi de la République Démocratique du Congo, suites aux danses obscènes exhibées le week-end dernier par les danseuses de ce lieu de loisirs.

Aussitôt saisi dans un rapport circonstanciel rédigé par le commandant Colonel Job Alisa Alain de la police PNC ville de Goma, de cette dégradation des moeurs où les jeunes filles dansaient nue sur le podium de ce lieux de rendez-vous méticuleux des hommes et des femmes sans moeurs, les autorités judiciaires du parquet de grande instance TGI de Goma ont décidé à l’unanimité, de fermer hermétiquement cette boîte supposée à la base de la perdition des us et coutumes du pays.

« Goma, ma ville touristique mérite mieux que l’immoralité que je viens de voir dans un bar au nom de Seketa. Les tenanciers ayant outrepassé l’objet de leur permis d’exploitation, la police doit en urgence sceller ce bar, les faits violents nos lois », a écrit sur son compte Twitter le gouverneur civil en sursis de la province du Nord-Kivu Carly Nzanzu Kasivita.

Pendant ce temps, les indiscrétions du commun des mortels révèlent que les filles membres de ce club des danseuses sexy, sont minutieusement recherchées par les éléments des services de renseignements, puisqu’elles sont éligibles à un jugement conformément aux prescrits de la constitution du pays.

Cependant le bar Seketa étant scellé, son propriétaire crie à une diabolisation de son entreprise par ses antagonistes, qui ont instrumentalisé le public qui a eu l’opportunité de visualiser cette vidéo dans plusieurs plateformes sur internet.


Paul Zaïdi

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.