Now Reading:
Goma: D’ici 10 ou 20 ans, la ville sera touristique que de « Nom » si rien n’est fait (Étienne Kambale)

Goma: D’ici 10 ou 20 ans, la ville sera touristique que de « Nom » si rien n’est fait (Étienne Kambale)

D’ici 10 ans ou 20 ans, la ville de Goma (Nord-Kivu) réputée ville touristique de la RDC ne le sera que de nom.

C’est l’inquiétude soulevée par un acteur de la société civile en province du Nord-Kivu faite en marge de la journée internationale des monuments et sites touristiques célébrée le 18 avril de chaque année.

Pour Étienne Kambale, plusieurs sites touristiques et monuments qui donnent cette connotation « touristique » à la ville, sont soit détruits soit profanés par des personnes mal intentionnées sous l’œil impuissant des autorités compétentes.

Il regrette même que des autorités politico-administratives soient aussi tremper dans la destruction la suppression de ces endroits « touristiques » au péril de l’aspect touristique de la ville.

« La ville de Goma est est appelée la ville touristique de la RDC. A notre tendre jeunesse, Mont Goma c’était un site touristique et demeure encore mais ce qui est étonnant et décevant ce que Mont Goma est envahit par des constructions que j’appellerai d’anarchiques et dans les jours à venir vous allez voir qu’il y’aura déjà des eaux de ruissellement qui quitteront cette colline jusqu’à descendre dans l’hôpital général et c’est sera beaucoup de dégâts qu’on aura à enregistrer ce jour là. Un autre site touristique c’est le Lac Vert, ce lac Vert est envahit, mais aussi les autres sites touristiques c’est entre autre le Kilijiwe qui est aussi érodé, mais aussi à ce qui concerne les tombes des belges qui se trouvaient dans le territoire de Nyiragongo mais si vous y arrivez aujourd’hui, vous n’allez plus trouver les traces, c’est inacceptable. Il serait mieux et urgent que ces entités et tant d’autres soient bien sauvegardées et bien protégées par nos gouvernants » a indiqué Étienne Kambale, Président de l’organisation FPJAD de la société.

Notons que c’est depuis le 18 avril 1982, le monde célèbre la Journée internationale des monuments et des sites, dont la proclamation a été approuvée en 1983 par la Conférence générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO). La journée est une occasion de souligner la nécessité de protéger le patrimoine, tous genres confondus, dans ses États membres, et appelle à redoubler d’efforts afin de préserver ces monuments et sites historiques et à lutter contre toutes tentatives de dilapidation ou de vandalisme.

Pour cette année 2022, elle s’est célébrée sous le thème : « Patrimoine et climat ».

Victoire Muliwavyo

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.