Now Reading:
Santé : le virus Zika pourrait causer une nouvelle pandémie

Santé : le virus Zika pourrait causer une nouvelle pandémie

Une nouvelle épidémie de virus zika est tout à fait possible, avertissent les chercheurs, et une seule mutation pourrait suffire à déclencher une propagation explosive.

La maladie a provoqué une urgence médicale mondiale en 2016, avec des milliers de bébés nés avec des lésions cérébrales après que leurs mères aient été infectées pendant la grossesse.

Des scientifiques américains affirment que le monde devrait être à l’affût de nouvelles mutations.

Les travaux de laboratoire, décrits dans la revue scientifique Cell Reports, soulignent que le virus peut facilement se transformer et créer de nouveaux variants.

Selon l’équipe de l’Institut d’immunologie de La Jolla, des études récentes sur les infections indiquent que ces variants peuvent être efficaces pour transmettre le virus, même dans les pays qui ont acquis une immunité à la suite de précédentes épidémies de zika.

Les experts ont déclaré que les résultats, bien que théoriques, sont intéressants – et rappellent que d’autres virus que celui à l’origine du covid-19 peuvent constituer une menace.

Les virus changent de forme
Le Zika est transmis par les piqûres de moustiques Aedes infectés. On trouve ces insectes sur tout le continent américain – sauf au Canada et au Chili, où il fait trop froid pour qu’ils survivent – et dans toute l’Asie.

Si, pour la plupart des gens, le zika est une maladie bénigne sans effets durables, il peut avoir des conséquences catastrophiques pour les bébés encore dans l’utérus.

Si une mère contracte le virus pendant la grossesse, il peut nuire au fœtus en développement, provoquant une microcéphalie et des lésions du tissu cérébral.

Le Zika est transmis par le moustique Aedes aegypti, qui est le plus actif pendant la journée

Le virus zika
Bien que le virus soit principalement transmis par les moustiques, il peut également être transmis par voie sexuelle ;

Peu de personnes meurent du zika et seule une personne infectée sur cinq développerait des symptômes. Il peut s’agir de fièvre, d’éruptions cutanées et de douleurs articulaires ;

Comme il n’existe pas de traitement, la seule option est de réduire le risque d’être piqué par l’insecte ;

Les scientifiques ont commencé à travailler sur un vaccin contre le zika pour aider à protéger les femmes enceintes.

La rédaction / www.bbc.com

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.