Now Reading:
Beni : l’ACOEP suffisamment engagée pour empêcher la résurgence du choléra à Kasindi

Beni : l’ACOEP suffisamment engagée pour empêcher la résurgence du choléra à Kasindi

Le choléra, aussi appelé “maladie des mains sales”, est complètement éradiqué dans les aires de santés Lubiriha, Kangahuka, Kasanga et Kabarole dans la zone de santé de Mutwanga en secteur de Ruwenzori, depuis maintenant 7 ans révèle le rapport de l’association des consommateurs d’eau potable de la cité de Kasindi-Lubiriha (ACOEP), rendu public le mardi 22 mars 2022 en marge de la journée mondiale de l’eau.

« Les maladies liées à l’indisponibilité et à la qualité de l’eau, ainsi qu’à la gestion efficace des ressources hydriques : les maladies en rapport avec une carence aïgue ou chronique en eau propre, étaient tellement fréquentes dans le groupement des Basongora notamment, les quartiers Congo-ya-sika et Majengo où la flambée du choléra avait fait plusieurs morts, pendant ce temps là, la population utilisé l’eau de la rivière Lubiriha, une frontière naturelle entre la RDC et l’Ouganda. Aujourd’hui, à l’aide de l’apport financier de la communauté locale et des partenaires traditionnels de la RDC, nous agissons dans la mesure du possible pour assurer la disponibilité en eau potable en dépit des catastrophes naturelles, » a indiqué le Gestionnaire de l’ACOEP

En tous cas, l’absence d’accès à l’eau potable reste un problème majeur de santé publique dans de nombreux pays en voie de développement. Elle favorise les maladies diarrhéiques. Ces derniers temps à Kasindi, un nombre croissant d’habitants (80%) ayant accès à l’eau potable à domicile a entraîné la disparition complète des vagues de choléra.

Paul Zaïdi

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.