Now Reading:
Beni : les maisons de tolérance désormais dans le viseur du comité local de sécurité à Kasindi

Beni : les maisons de tolérance désormais dans le viseur du comité local de sécurité à Kasindi

L’œil droit du gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu à Kasindi M. Kambale Sivavuhirwa Barthélémy, envisage une opération de ratissage de toute les maisons de closes qui alimentent les germes d’insécurité dans cette partie du secteur Ruwenzori.

Le chef de l’administration publique de Kasindi, une agglomération rurale située dans les périphériques Est du territoire de Beni à la frontière entre la RDC et l’Ouganda, deux pays séparés naturellement par la rivière Lubiriha.

Kambale Sivavuhirwa Barthélémy, suggère aux autorités de la justice militaire d’accorder à son comité local de sécurité, une note d’ordre spécial pour faciliter la perquisition systématique des maisons supposées favorable à la promotion intentionnelle de la criminalité et des actes de violences sexuelles, et qui par conséquent sont focalisées sur la commercialisation des boissons en pourcentage élevé d’alcool.

Ce proche collaborateur du gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu en plein état de siège, n’a pas ignoré lors de son allocution devant la presse locale ce lundi 14 février 2022, les formes de complicités répertoriées dans le mécanisme d’influence de ce phénomène prohibé en tous cas, par la législation congolaise.

Jusqu’à présent, les statistiques de l’association féminine femme solution de Kasindi rendues publiques l’année passée, met en évidence l’existence d’environ 500 maisons de débauches en groupement Basongora, sous l’œil impuissant des décideurs censés éradiquer complètement ce fléau qui domine l’actualité communautaire.

Pail Zaïdi

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.