Now Reading:
Résurgence du M23 à Rutshuru : un élu appelle à des mesures urgentes pour endiguer ce phénomène

Résurgence du M23 à Rutshuru : un élu appelle à des mesures urgentes pour endiguer ce phénomène

Dans un communiqué de presse publié ce mercredi 27 Janvier 2022 et dont nous nous sommes procuré copie, le député provincial Emmanuel Ngaruye Muhozi qui s’est exprimé sur la résurgence du mouvement rebelle dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu, regrette que 4 mois durant, les positions des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et des Eco-gardes du PNV| ont déjà été victimes de cinq attaques meurtrières de la part de ce mouvement rebelle le long de la frontière entre le
Rwanda et le Territoire de Rutshuru et décembre 2021, d’autres membres du M23 ont été dénichés par les FARDC en collaboration avec la vaillante population en Territoire de Masisi

Pour cet élu de Rutshuru, l’insécurité dans ce territoire du Nord-Kivu, a atteint son paroxysme et ce, en dépit de l’État de siège mis sur pied pour endiguer tous les fauteurs des troubles dans les provinces du Nord-Kivu et de L’ituri.

« Ces attaques récentes, continuité d’une guerre imposée au peuple congolais depuis 1996, sont à la base des plusieurs violations des droits de l’homme dont des massacres à grande échelle, des veufs, des orphelins, des handicapés, des réfugiés, des déplacés internes , des depossessions des terres et d’autres biens, des destructions d’infrastructures
socio-économiques de base chèrement acquises par le gouvernement et ses partenaires, les dépenses publiques exorbitantes de la guerre qui annulent l’espoir du développement, le recrutement des enfants, pour ne citer que celles-là. Cette nième guerre vient ainsi augmenter le nombre des victimes de celle-ci qui n’a trop que durée et malheureusement le
M23 l’a déclenché en plein état de siège pour saboter les efrorts du Président de la
République de rechercher la paix à I’Est de notre pays » déplore le député.

Par ailleurs, tout en compatissant avec les FARDC et la population qui, selon lui sont, victimes d’une politique sécuritaire et diplomatique d’humiliation du peuple congolais depuis maintenant près de trois décennies, Emmanuel Ngaruye qui rappelle qu’après leur défaite du 20 Novembre 2013, les forces résiduelles du M23 avaient trouvé refuge au Rwanda
et en Ouganda, condamne la politique sécuritaire et diplomatique qu’il qualifie « d’humiliation » menée par les différents
gouvernements qui ont eu à se succéder rendant ainsi le peuple Congolais continuellement victime, de l’agression étrangère.

Devant cette situation, cet élu de Rutshuru, exige du gouvernement congolais une requalification de ses relations diplomatiques avec les pays voisins d’où viennent les mêmes agressions depuis trois décennies maintenant et plaide pour une assistance urgente aux populations victimes mais aussi la dotation des moyens conséquents aux FARDC afin qu’elles remplissent leur mission efficacement.

Notons que depuis mardi dernier 25 Janvier 2022, les présumés rebelles du M23 s’affrontent aux forces régulières dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu dans l’Est de la RDC. Des combats se sont poursuivis ce Mercredi 26 janvier tôt le matin vers Ngungo à l’Est de Rugari ont causé la mort à une vingtaine des éléments FARDC et quelques civils renseignent plusieurs sources de la société civile qui parlent des combats qui ont été aussi à la base du déplacement massif des habitants avant de préciser que les rebelles ont empêché les habitants qui voulaient récupérer les corps tombés sur les champs d’honneur.

Victoire Muliwavyo

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.