Now Reading:
Nord-Kivu : la Communauté internationale appelée à indemniser la communauté Yira/Nande suite à son silence « coupable » sur les massacres à Beni

Nord-Kivu : la Communauté internationale appelée à indemniser la communauté Yira/Nande suite à son silence « coupable » sur les massacres à Beni




Suite à son silence « coupable » sur les massacres des civils à Beni depuis maintenant 8 ans, la communauté internationale appelée à indemniser la communauté Yira/Nande .

Cet appel émane de Mbusa Elias Kyamakya,un défenseur de droit de l’homme oeuvrant dans la chefferie de Bashu en territoire de Beni, il a été lancé dans une déclaration rendue publique ce mardi 21 décembre 2021 à la presse.

D’après ce Défenseur des droits de l’homme, le tableau sécuritaire en ville comme dans le territoire de Beni mais aussi à Irumu, reste sombre et cela aux vus et sus de la communauté internationale qui 8 ans durant reste sourde quant à ce.

Tout en déplorant le silence de la communauté internationale contre les massacres odieux perpétrés contre les ADF à la population civile, ce défenseur des droits de l’homme ce silence constitue un aveu de complicité qui mérite une réparation d’où son appel à l’indemnisation de la communauté internationale à la communauté Yirza/Nande.

“Nous demandons l’indemnisation de notre communauté Yira/Nande,par la communauté internationale c’est parceque cette communauté observe un silence coupable face aux massacres odieux perpétrés par les ADF.ce silence est à la base de notre demande parceque la communauté internationale c’est l’oeil du monde” a-t-il fait savoir.

Notre source condamne l’agitation qui caractérise la communauté internationale sur les bombardements des positions des ADF par les UDPF et FARDC.selon lui,la communauté internationale protège ces rébelles par un alibi lié au droit de l’homme que cet ennemi ne respecte pas malheureusement lorsqu’ils opèrent.

“Nous n’avons jamais entendu aucune voix sortir de l’extérieur pour la question de Beni,mais nous sommes surpris par l’agitation de la communauté internationale, lorsque les UPDF avec les FARDC ont lancé les bombardements qui a demandé à ce qu’on puisse mettre fin aux bombardements et au respect des droits de l’homme,et nous nous demandons maintenant pourquoi le droit de l’homme doit seulement se faire r respecter pour les rebelles et non les populations civiles ? c’est-à-dire qu’ils sont protégés par la communauté internationale alors que nos frères sont massacrés mais silence radio”a-t-il déploré.

Il pense que si la communauté internationale doit sensibiliser les armées régulières pour respecter le droit humanitaire international, autant elle doit le faire pour les armées loyalistes.

Pour mémoire, depuis 2014,les régions de Beni (Nord-Kivu)et Irumu (Ituri) sont devenues théâtre des violences armées pérpétées par les ADF. Plusieurs organisations dressent un bilan de plus de 10.000 civils tués par les ADF.



Victoire Muliwavyo

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.